Getty Images

Qu'importe le fair-play financier, le marché sera marqué des sceaux du Real et le Barça

Qu'importe le fair-play financier, le marché sera marqué des sceaux du Real et le Barça

Le 15/05/2019 à 21:11Mis à jour Le 16/05/2019 à 08:06

LIGA - L'annonce d'Antoine Griezmann ne fait que confirmer cette impression, le Real Madrid et le FC Barcelone vont mettre le feu au mercato cet été. Si le Français est pressenti au Barça, il ne sera pas la seule star à bouger pour rejoindre les deux géants espagnols, désireux de redevenir les rois en Europe. Et le fair-play financier ne les freinera pas vraiment.

Le marché des transferts n'est pas encore ouvert. Mais le ton est déjà donné. Et il prend déjà un fort accent… espagnol. Sans grande surprise. Les mastodontes de la Liga n'ont en effet pas vraiment le choix. Pour la première fois depuis 2013, la Ligue des champions ne sera pas gagnée par un représentant de la Liga, qui s'était même délectée de deux finales avec uniquement des équipes de son sein ces dernières années. Mais cette saison, c'est la Premier League qui domine l'Europe. Humiliés, les géants ibériques ne pouvaient pas rester sans rien faire. Et malgré les contraintes du fair-play financier, ils se préparent à affoler le marché comme rarement pour retrouver leur place sur le Vieux Continent.

270 millions pour le Barça vs 500 millions du Real

Le Real Madrid a très vite annoncé la couleur. Après cette saison sans titre en Europe et en Espagne, la Maison Blanche compte encore révolutionner le mercato. Comme souvent quand Florentino Pérez est à sa tête et qu'il faut rebondir. Le club aux 13 Ligue des champions disposerait ainsi d'une enveloppe comprise entre 400 et 500 millions d'euros. De quoi s'offrir un sacré lifting pour faire le bonheur de Zinédine Zidane, qui serait déjà sur le point d'enregistrer le renfort d'Eden Hazard (Chelsea) pour un montant supérieur à 100 millions. Et le Belge ne sera que la première pierre d'un vaste chantier de reconstruction, c'est une certitude.

Son rival catalan va cependant suivre le mouvement. Certes, le Barça est champion d'Espagne et peut s'offrir le doublé avec la Copa del Rey. Mais le club catalan digère mal son cuisant revers face à Liverpool et sa frustration d'avoir encore échoué en C1, un titre qui échappe à Lionel Messi and co depuis 2015. Et comme pour le Real, le Barça va miser sur le meilleur contre-feu possible pour calmer ses socios : le mercato.

Alors que les Blaugrana ont déjà frappé très fort en s'assurant les services de la perle de l'Ajax Frenkie de Jong pour un chèque de 75 millions d'euros (plus des bonus), l'annonce d'Antoine Griezmann semble confirmer que les champions d'Espagne vont enchaîner de manière fracassante. Si Paris est évoqué mais part de trop loin pour diverses raisons (préférences de Grizou, moyens…), tout semble ainsi aller dans le sens d'une arrivée du champion du monde tricolore en Catalogne, où les dirigeants travaillent aussi sur le dossier Matthijs de Ligt (Ajax). Pour boucler tout cela, Mundo Deportivo évoque d'ailleurs une enveloppe de 270 millions d'euros du côté du Barça.

Les deux clubs les plus riches du monde

Tous ces chiffres et ces rumeurs donnent le tournis. Et confirment une impression qui s'impose au fil des semaines : le marché se jouera bien en Espagne. Il faut bien en avoir conscience. Les géants hispaniques vont faire et défaire le mercato cet été. Et les contraintes du fair-play financier n'y changeront rien et ne les freineront pas vraiment. Pourquoi ? Car les deux superpuissances de la Liga sont tout simplement les deux clubs les plus riches du monde avec 754 millions de revenus lors de la saison 2017-2018 pour le Real et 690 millions pour le Barça, comme l'avait révélé le Cabinet Deloitte en janvier dernier.

Grâce à leurs larges recettes marketing, de marchandising et leurs sponsors, les deux formations qui écrasent le championnat de l'autre côté des Pyrénées sont devenus de bons élèves aux yeux du gendarme financier de l'UEFA, qui interdit aux clubs de dépenser plus de ressources qu'ils n'en génèrent. Cela leur laisse une belle marge de manœuvre, notamment pour le Real qui s’est montré sage pendant quelques saisons en matière de transferts. Surtout que la Liga va bénéficier en 2019-2020 de son nouveau deal pour les droits télévisés. De quoi renflouer encore un peu plus les caisses madrilène et barcelonaise.

Le Barça et le Real vont clairement animer le marché. Et de deux manières. En injectant de l'argent pour se renforcer. Et en… lâchant des éléments pour équilibrer leur compte si les besoins s'en fait s'en sortir. Philippe Coutinho, Ivan Rakitic ou encore Jasper Cillessen sont ainsi pressentis pour bouger chez les Blaugrana tout comme Gareth Bale, Dani Ceballos, Marcos Llorente ou même Isco dans la capitale. Pour suivre le marché cet été, il faudra donc bien avoir quelques notions d'espagnol.

Gareth Bale

Gareth BaleImago

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0