Getty Images

Séville-Barça : Lenglet, l'impatient français

Lenglet, l'impatient français

Le 23/02/2019 à 00:11Mis à jour Le 23/02/2019 à 14:16

LIGA - Clément Lenglet a convaincu durant son intérim en défense centrale avec le FC Barcelone, qui se déplace à Séville, samedi, lors de la 25e journée. Le défenseur français a su s'adapter à une vitesse impressionnante aux exigences d'un club comme le Barça. De quoi convaincre Didier Deschamps de l'appeler chez les Bleus ?

Le public de l'estadio Ramón Sánchez Pizjuán ne manquera pas de lui réserver un accueil chaleureux. Clément Lenglet n'a pourtant pas fréquenté l'enceinte sévillane si longtemps. Mais en un an et demi, il avait largement eu le temps de faire l'unanimité. Arrivé de Nancy dans un relatif anonymat en janvier 2017, il s'était imposé comme le patron de la défense andalouse. Naturellement, avec cette sérénité qui semble lui coller à la peau. Et des qualités qui ont fini de convaincre le Barça de miser 36 millions d'euros sur le défenseur français de 23 ans. Sur ce coup-là, les dirigeants barcelonais ne se sont pas trompés.

Comme à Séville, Lenglet a vite convaincu son monde en Catalogne. Il valait mieux car le Beauvaisien de naissance n'a pas eu trop le choix. Samuel Umtiti touché au genou dès la fin du mois de septembre, l'autre Français de la défense centrale barcelonaise s'est immédiatement retrouvé plongé dans un drôle de bain. Assurer cet intérim pendant près de cinq mois s'annonçait loin d'être simple tant l'impact de l'ancien Lyonnais sur la charnière blaugrana est monumental. Mais Lenglet est manifestement capable de relever les défis les plus difficiles.

Une capacité d'adaptation bluffante

Le challenge était pourtant de taille. Lenglet n'avait jamais évolué dans un club du niveau du Barça. Les promesses de son passage sévillan n'assuraient pas qu'il pourrait franchir ce cap aussi vite. Le niveau d'exigence est plus élevé. La culture du club et son style de jeu sont aussi d'autres paramètres à prendre en considération pour donner la pleine mesure du défi qui attendait le Français. "Les joueurs qui arrivent doivent toujours s'adapter, rappelait l'entraîneur barcelonais Ernesto Valverde en décembre. Ce n'est pas facile pour les défenseurs car notre équipe prend beaucoup de risques."

El Barcelona celebra el gol de Lenglet en el descuento ante la Cultural

El Barcelona celebra el gol de Lenglet en el descuento ante la CulturalGetty Images

Lenglet a su composer avec ces obstacles pour réussir un intérim remarquable. "Il dégage beaucoup de sécurité dans les sorties de balle, il est excellent dans le domaine aérien et il n'est pas lent, alors que j'avais des doutes à ce sujet, reconnait Jordi Costa, journaliste sur Radio Catalunya. Lenglet manque peut-être un peu de puissance, mais il s'est adapté très rapidement au jeu du Barça, ce qui n'est jamais facile. Le meilleur que je puisse dire sur Lenglet, c'est que le Barça a joué pendant cinq mois sans Umtiti et on ne s'en est jamais vraiment rendu compte."

Une préparation de champion

Faire oublier Umtiti, c'est certainement le tour de force le plus remarquable réussi par Lenglet tant l'absence du champion du monde passait rarement inaperçue la saison passée. "C'est la blessure d'Umtiti qui a permis à Lenglet de grandir, explique Gonzalo Vazquez, journaliste sur eurosport.es. Le Barça souffrait beaucoup dans l'axe quand Umtiti ou Gerard Piqué ne jouait pas. Avec Piqué, Lenglet a lui aussi réussi à permettre au Barça d'avoir une charnière ultra-compétitive. Il réalise vraiment une très bonne saison."

Si la capacité de Lenglet à s'imposer dès sa première saison au Barça est remarquable, elle ne doit cependant rien au hasard. Et elle ne se résume pas aux caractéristiques d'un joueur dont la principale qualité est de ne pas avoir vraiment de défaut dans le jeu. Ce n'est que la conséquence d'un travail permanent et d'une hygiène de vie exemplaire, loués par tous les entraîneurs et les dirigeants qui l'ont côtoyé depuis ses premiers pas de footballeur à l'AS Montchevreuil jusqu'à maintenant au Barça. Irréprochable à tous les niveaux, Lenglet s'est surtout donné les moyens d'arriver aussi haut.

Un pas déterminant vers les Bleus ?

Mais celui qui s'est révélé aux yeux du public français avec Nancy, son club formateur, semble surtout en mesure d'aller encore plus loin. La confirmation de sa progression dans un club de tout premier plan comme le Barça pose fatalement la question d'une convocation en équipe de France. Son nom revenait d'ailleurs régulièrement parmi les appelés potentiels à l'automne dernier. Didier Deschamps avait préféré se raccrocher à sa logique de groupe en convoquant Adil Rami et Mamadou Sakho pour doubler les postes de Raphaël Varane et Presnel Kimpembe.

Lenglet n'en reste pas moins candidat. Et il n'a fait que donner davantage de crédit à cette candidature depuis la dernière liste de Deschamps. Même si la concurrence reste très forte à son poste, celui d'axial gauche. Il y a la montée en puissance d'Aymeric Laporte. Il y a aussi le retour de blessure d'Umtiti. Les deux Français vont ainsi se retrouver en concurrence au Barça. Avant de venir ensemble au prochain rassemblement des Bleus pour les matches de mars face à la Moldavie et à l'Islande ? S'il appartiendra à Deschamps de trancher, Lenglet lui a donné toutes les raisons de l'appeler.

Clément Lenglet doit-il être appelé en équipe de France ?

Sondage
10324 vote(s)
Oui
Non
Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0