Getty Images

De l'ennui et puis Messi...

De l'ennui et puis Messi...

Le 01/12/2019 à 22:51Mis à jour Le 01/12/2019 à 23:25

LIGA – Le choc ne fut pas à la hauteur de l'affiche. Mais Lionel Messi lui a redonné un peu de lustre en même temps qu'il a offert la victoire au FC Barcelone, dimanche. Grâce à un énième coup de patte de l'Argentin, le Barça s'est imposé sur la pelouse de l'Atlético (0-1) et garde la tête de la Liga. Antoine Griezmann a été sifflé toute la soirée.

Heureusement, il y avait (encore) Lionel Messi. Dans un choc décevant et très fermé, un FC Barcelone intermittent s'en est remis à son génie argentin pour venir à bout d'une équipe de l'Atlético Madrid parfois entreprenante, mais surtout mal payée. Cette cinquième victoire de suite, toutes compétitions confondues, permet aux Blaugrana de revenir à hauteur du Real Madrid en tête du classement. Pour les Colchoneros, en revanche, c'est une défaite qui les relègue à six longueurs... avec un match en plus.

On attendait non sans impatience le face-à-face entre le FC Barcelone et l'Atlético Madrid, en souvenir des joutes du passé. Et force est de reconnaître qu'il fut décevant. Même Lionel Messi n'était pas dans un bon jour dimanche. Mais, même quand il connaît un gros déchet, l'Argentin peut toujours trouver un moyen de marquer. Après un appui avec Luis Suarez, plutôt qu'avec Antoine Griezmann, copieusement sifflé à chaque prise de balle, la Pulga a décoché une frappe imparable. Elle a permis de débloquer une situation qui paraissait mal embarquée (0-1, 86e).

Messi sauve les meubles

Car les Colchoneros, d'abord conquérants, auront fait douter les Blaugrana, au moins pendant une grosse demi-heure, le temps qu'ils se mettent en route. Malheureusement pour eux, la réussite n'était pas au rendez-vous. Il y a eu une première alerte quand Junior Firpo a touché le poteau en déviant un centre dangereux de Mario Hermoso (7e). Les hommes de Diego Simeone sont surtout tombés sur un immense Marc-André Ter Stegen, auteur de deux parades déterminantes à un moment où son équipe, privée du ballon, ne mettait pas un pied devant l'autre (20e, 40e).

Le FC Barcelone aura donc ronronné tout le match, entre imprécision dans les passes, projections timides vers l'avant et manque de mordant dans les duels. En première période, les Blaugrana ont touché la barre par l'intermédiaire de Gerard Piqué (40e). Après la pause, ils ont retrouvé ce jeu de possession qui les caractérise tant, mais longtemps sans trouver la faille face à une défense très solide de l'Atlético. Jusqu'à cet éclair de Messi, qui a douché tout un Wanda Metropolitano très bruyant. Malgré l'ennui ambiant.

Lionel Messi

Lionel MessiEurosport

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0