Le FC Séville aura de quoi nourrir quelques regrets. Alors qu'un choc face au FC Barcelone se profile, les hommes de Julen Lopetegui ont manqué de peu de réaliser une bonne opération en ne ramenant qu'un point dans le match les opposant à Levante, lundi soir, quelques jours après avoir remporté le derby. Ils n'ont pas forcément brillé face à un adversaire longtemps inoffensif, et ils l'ont payé cher en concédant le nul dans les dernières minutes après avoir fait le plus dur (1-1). Les Blanquirrojos comptent provisoirement quatre points d'avance sur la Real Sociedad au classement, et cinq sur Getafe et l'Atlético Madrid. Ils resteront donc troisièmes à l'issue de la 29e journée, leur seul lot de consolation.

Ligue des champions
Un quadruplé pour Giroud, le fauteuil de leader assuré pour Chelsea
HIER À 21:53

On peut sans aucun doute affirmer que le FC Séville a loupé le coche. Alors qu'il y avait de bons points à prendre face à Levante dans l'optique d'une course au podium pleine de suspense, les Blanquirrojos en ont lâché deux, bêtement. Ils n'ont certainement pas été aidés par les conditions, alors qu'il est nécessaire d'enchaîner dans une reprise exceptionnelle. La première période a d'ailleurs donné l'impression que les deux équipes ont manqué de jus, au point qu'il n'y a qu'une seule action à en retenir : la barre trouvée par Munir El Haddadi sur un coup franc bien enroulé (15e).

Les regrets pour Séville

Le comble de ce match tient dans l'entame de la seconde période. On ne jouait que depuis 26 secondes quand Luuk De Jong a ouvert le score, reprenant un centre précis d'El Haddadi au terme d'une action d'école (0-1, 46e). Le FC Séville pensait avoir fait le plus dur, mais il était trop tôt pour crier victoire. Derrière, une main ferme d'Aitor Fernandez a empêché le but du break (55e) et l'équipe de Lopetegui s'est arrêtée de jouer jusqu'au sursaut d'orgueil de Levante. Il a eu lieu dans les dernières minutes du temps réglementaire. Il y a d'abord eu une alerte sur une frappe d'Hernani repoussée de justesse par Jules Koundé (86e). Et c'est sur un centre bien travaillé de Jorge Miramon que l'égalisation a été acquise, au moment où Diego Carlos a marqué contre son camp (1-1, 87e).

Semblant maîtriser la partie, le FC Séville aurait pu conforter un peu plus sa place sur le podium et regarder devant en attendant la réception du FC Barcelone. Finalement, c'est dans le rétroviseur qu'il faudra jeter un œil, puisque la lutte pour les derniers tickets qualificatifs pour la prochaine Ligue des Champions s'annonce indécise. Surtout dans un contexte étrange comme celui que la planète foot vit à l'heure actuelle.

Liga
Koeman ne prend aucun risque : Messi sur le banc au coup d'envoi face au Betis
07/11/2020 À 15:20
Ligue des champions
Rennes, un apprentissage qui laisse des traces et inquiète Stéphan
28/10/2020 À 23:45