Lucas Vazquez (Real Madrid)

Pourquoi c'est une bonne idée sportive :
Parce que même si les mauvaises langues parleront d'un joueur d'appoint au Real, ce milieu de terrain offensif est bien plus que cela. D'ailleurs, Zinédine Zidane l'utilise même cette saison en tant que latéral droit, la preuve que Vazquez peut dépanner plus d'une équipe à plus d'un poste sur le terrain. Engager Lucas Vazquez dans ses rangs pour la prochaine saison, c'est l'assurance d'intégrer un footballeur de niveau international (9 sélections avec l'Espagne), déjà rodé dans les compétitions européennes (vainqueur de la Ligue des champions en 2016, 2017 et 2018) et habitué à la concurrence dans un top club. Avec ce brillant curriculum vitae, une grosse cylindrée d'Espagne ou d'Europe peut se pencher sur le dossier de ce couteau suisse.
Transferts
Les 10 infos mercato qui vous ont échappé jeudi
07/01/2021 À 20:00
Pourquoi c'est intéressant financièrement :
Parce que le contrat de Vazquez expire en juin prochain. Conséquence : n'importe quel club est susceptible de contacter l'agent du joueur pour lui proposer un contrat sans indemnité de transfert au Real Madrid. Forcément, cela doit attirer l'œil. "Mon renouvellement de contrat ne dépend pas uniquement de moi, nous allons voir ce qu'il se passe, expliquait le buteur face au Celta Vigo le 2 janvier dernier (2-0). Je joue beaucoup et je suis très content pour l'instant, avec l'envie d'aider mes coéquipiers." Le joueur semble avoir envie de rester, mais une belle offre venue de l'extérieur pourrait le faire changer d'avis.
https://i.eurosport.com/2021/01/07/2967020.jpg

Riqui Puig (FC Barcelone)

Pourquoi c'est une bonne idée sportive :
Parce que Riqui Puig est, quoi qu'on en dise, un footballeur avec du talent dans les pieds. Durant l'été, le milieu de terrain blaugrana de 21 ans n'a pas souhaité partir en prêt comme le proposait son entraîneur Ronald Koeman. De fil en aiguille, un climat pesant s'est installé suite au refus de l'entraîneur batave d'accorder un temps de jeu décent à la pépite formée à La Masia. Depuis le début de saison 2020-2021, Puig n'a joué que 78 minutes dans l'équipe première du Barça (74 en Ligue des champions et seulement 4 en Liga !). Vainqueur de la Youth League en 2018 et champion d'Espagne avec le Barça en 2019 (2 matchs joués), le talent barcelonais n'a jamais confirmé les attentes placées en lui. L'heure d'aller voir ailleurs ?
Pourquoi c'est intéressant financièrement :
Jusqu'à ce début d'année, Puig n'était lié au Barça que jusqu'à juin prochain. Seulement, une clause dans son contrat permet encore au club catalan de prolonger le bail du joueur jusqu'à 2023 de façon automatique. Sa clause libératoire est toujours fixée à 100 millions d'euros, c'est donc cher pour tester la marchandise… Cependant, un prêt de six mois pour la suite de la saison, comme l'a récemment fait Carles Aleñá pour atterrir à Getafe, ne serait pas à exclure. Et cela lui permettrait au moins d'aller se dégourdir un peu les jambes en Espagne ou ailleurs avant de revenir au bercail l'été prochain.
https://i.eurosport.com/2020/06/27/2840165.jpg

Robert Kenedy (Grenade)

Pourquoi c'est une bonne idée sportive :
Parce que le milieu gauche est un joueur qui réussit plutôt bien à la Liga. Sa patte gauche a notamment fait des émules du côté de Getafe la saison dernière (23 matchs, 3 buts) et le Brésilien brille désormais en Andalousie où il joue en championnat (douze matchs, un but) comme en Ligue Europa. Il est difficile d'être aussi élogieux lors de son expérience à Chelsea, son club propriétaire depuis 2015, et ses différentes expériences de prêts en Premier League, que ce soit à Watford en 2016 (un seul match joué) ou Newcastle United durant une saison et demi entre 2018 et 2019 (41 matchs, 3 buts). Après trois prêts consécutifs, il sera l'heure de définitivement lâcher l'Angleterre.

La presse s'enflamme, Koeman temporise : Dembélé enfin en pleine renaissance ?

Pourquoi c'est intéressant financièrement :
Parce que Kenedy ne sera plus lié avec Chelsea à partir du mois de juin prochain. Une aubaine pour tous les clubs puisque Grenade n'a pas inclus d'option d'achat dans le deal conclu avec les Londoniens. Résultat : plus la saison de Kenedy sera réussie avec Grenade cette saison, plus les prétendants vont se bousculer pour faire signer le piston gauche formé à Fluminense. Reste qu'il faudra aussi probablement s'aligner sur les exigences salariales du joueur…

Robert Kenedy lors de Granade - Valence en Liga le 30 décembre 2020

Crédit: Getty Images

Willian José (Real Sociedad)

Pourquoi c'est une bonne idée sportive :
Parce que l'attaquant de 29 ans est assurément une bonne pioche au regard de ses dernières saisons à la Real Sociedad en Liga : 15 buts en 34 matchs en 2017-2018, 11 buts en 31 rencontres en 2018-2019 et 11 buts en 37 matchs lors du dernier exercice. Si le ratio descend petit à petit, cela s'explique par l'arrivée progressive de la concurrence avec Mikel Oyarzabal et Alexander Isak. Cette saison, le Brésilien ne compte que 4 buts et une passe décisive en 19 matchs toutes compétitions confondues. À la recherche d'un avant-centre pour concurrencer Dario Benedetto, l'Olympique de Marseille, qui s'était déjà renseigné sur son cas l'été dernier, pourrait bien revenir à la charge une nouvelle fois. Avec succès ?
Pourquoi c'est intéressant financièrement :
Lié jusqu'en 2024 avec le club basque, Willian José avait déjà demandé à son club de ne plus jouer lors du mercato hivernal 2020 suite aux intérêts successifs de Chelsea et Tottenham. Aujourd'hui, la donne n'est plus tout à fait la même : la valeur marchande du joueur a baissée de 10 millions d'euros selon le site allemand Transfermarkt et les offres ne devraient pas se bousculer en temps de crise sanitaire et économique. En revanche, l'idée d'un prêt pourrait être étudiée.

Willian José da Silva (Real Sociedad)

Crédit: Getty Images

Marko Dmitrovic (SD Eibar)

Pourquoi c'est une bonne idée sportive :
Parce que l'international serbe (16 sélections) est devenu une référence en Liga au poste de gardien de but. Auteur de sept clean sheets en dix-sept journées de championnat et seulement 16 buts encaissés soit son meilleur passage depuis qu'il porte le maillot des Armeros, Dmitrovic est incontestablement un taulier sur lequel Eibar peut s'appuyer pour se maintenir chaque année en Liga depuis quatre saisons consécutives. À 28 ans, le voilà prêt à passer à l'étape supérieure.
Pourquoi c'est intéressant financièrement :
Le contrat de Dmitrovic expire en juin et le gardien semble vouloir changer d'air après sa longue expérience dans le pays basque. Le hic ? Un club semble déjà être avancé dans le dossier pour l'été prochain, et pas des moindres : le FC Séville. Avec la situation du gardien tchèque Tomas Vaclik, victime de problèmes au genou et bientôt arrivé à l'échéance de son contrat avec le dernier vainqueur de la Ligue Europa, Dmitrovic est devenu une cible prioritaire. Pour la concurrence, il faudra donc effectuer une surenchère ou s'avérer très convaincant d'une autre manière.

Marco Dmitrovic lors de Alavés - Eibar en Liga le 23 décembre 2020

Crédit: Getty Images

Franco Vazquez (FC Séville)

Pourquoi c'est une bonne idée sportive :
Parce qu'à la manière de son homonyme madrilène (aucun lien de parenté entre les deux hommes), l'international transalpin (2 sélections) et argentin (3 sélections) est également un footballeur multifonctionnel et expérimenté sur l'échiquier européen. Vainqueur de la toute dernière édition de la Ligue Europa, Vazquez est capable de jouer dans le cœur du jeu en tant que milieu central comme en meneur de jeu à l'ancienne. Sa grande taille (1m87) lui permet aussi d'être un joueur de tête efficace.
Pourquoi c'est intéressant financièrement :
Son contrat arrive à expiration en juin, et Séville ne semble pas dans l'optique de prolonger le joueur de 31 ans. Pour un club de milieu de tableau de Liga, de Premier League ou de Serie A (où Vazquez a déjà joué à l'US Palerme entre 2012 et 2016), cela pourrait valoir le coup. Son agent Daniele Piraino a d'ailleurs confirmé l'envie de Vázquez de trouver un nouveau bail dans la Botte.

Franco Vázquez (Seville) et Olivier Giroud (Chelsea)

Crédit: Getty Images

Roberto Soldado (Grenade)

Pourquoi c'est une bonne idée sportive :
C'est une référence offensive dans l'âge d'or de l'Espagne à une époque où Fernando Torres et David Villa enflammaient la planète avec l'équipe nationale. Soldado n'a pas eu la chance d'être convoqué pour remporter deux Euro et un Mondial à la suite, mais il possède tout de même des expériences riches en sélection et en Europe avec le FC Valence, Tottenham ou Fenerbahçe. Aujourd'hui à Grenade, le buteur de 35 ans s'éclate dans un style différent. "Sur le plan personnel, j'ai l'impression que ma manière de jouer s'est modifiée quand j'ai signé à Tottenham, évoquait le mois dernier l'intéressé dans un entretien pour So Foot. Avant cela, je n'étais qu'un attaquant de surface intéressé par l'idée de frapper au but." Voilà qui explique aussi ses statistiques moins éloquentes en Liga cette saison (13 matchs, 3 buts).
Pourquoi c'est intéressant financièrement :
Parce que le joueur est également libre au mois de juin prochain, et donc déjà susceptible de négocier son avenir avec un club intéressé pour une pige d'un avant-centre avec une carrière déjà longue comme le bras. 35 ans, trop vieux ? Demandez l'avis de Cristiano Ronaldo ou Zlatan Ibrahimovic…

Loren Moron (Betis Séville)

Pourquoi c'est une bonne idée sportive :
Parce que c'est un attaquant davantage participatif que buteur. Lors du derby sévillan en décembre dernier (1-1), son apport est pourtant apparu essentiel pour l'animation offensive de l'équipe andalouse, placé à la pointe d'un système tactique en 4-2-3-1. Peu mis en valeur par Manuel Pellegrini jusqu'ici, le joueur sous contrat chez les Béticos depuis 2014 souffre d'une double concurrence à son poste avec l'international paraguayen Antonio Sanabria (890 minutes jouées contre 365 pour Morón) et sa doublure Borja Iglesias (425 minutes).
Pourquoi c'est intéressant financièrement :
Il faudra sans doute dépenser une jolie somme pour s'attirer ses services car sa valeur marchande est fixée à 12 millions d'euros sur Transfermarkt, mais le jeu en vaut la chandelle. Seule ombre au tableau : l'Atlético de Madrid s'est déjà renseigné sur le profil du joueur après le départ annoncé de Diego Costa cet hiver. Là encore, la concurrence peut être rude.
https://i.eurosport.com/2021/01/07/2967027.jpg
Liga
Tebas, au-delà de la caricature
20/09/2021 À 21:52
Liga
Comment le Barça en est arrivé à ne pas pouvoir garder Messi ?
07/08/2021 À 10:20