Pour en avoir été l'un des joueurs majeurs dans les années 90, Ronaldo Koeman savait exactement où il mettait les pieds en acceptant d'entraîner le FC Barcelone. Mais il ne s'attendait sans doute pas à devoir charrier autant de sujets extra-sportifs et explosifs dans ses conférences de presse. Ce vendredi n'a évidemment pas échappé à la règle.

Liga
L'annonce de Tebas : "On aura du public dans les stades pour janvier"
IL Y A 17 MINUTES

Questionné sur la réponse de Lionel Messi à l'oncle d'Antoine Griezmann ("J'en ai marre d'être toujours le problème de tout dans le club"), le technicien batave a d'abord défendu le génial argentin, mais à vrai dire, il n'avait pas tellement d'autres options : "En premier lieu, je peux comprendre que Leo soit énervé. Il faut beaucoup plus respecter des gens comme Messi, après tout ce qu'il a fait, a-t-il expliqué Koeman. Je dois défendre Leo, parce qu’après un voyage de 15 heures, à sa place, moi aussi j’aurais été énervé de devoir répondre à ce genre de questions."

Icône vs bouc émissaire : jusqu'où le malaise Messi-Griezmann ira-t-il ?

Je n'ai pas vu de problèmes entre les deux

Alors que Pep Guardiola vient de prolonger à Manchester City et que Lionel Messi, visiblement à cran, est annoncé avec insistance en Angleterre, Koeman n'a pas d'autres choix que de dorloter son meilleur joueur. Voilà pourquoi il en a rajouté une couche : "Demander ce genre de choses, sur les propos de l'oncle d'un partenaire, à la sortie de l’aéroport, c’est un manque de respect pour moi et une volonté inutile de vouloir créer la polémique. En second lieu, moi, je n’ai pas vu de problèmes entre les deux, ni à l’entraînement, ni en matches ou dans le vestiaire. Ils commencent à bien jouer ensemble."

Koeman ne se dit pas plus inquiet par la situation contractuelle de Messi ("Il ne faut pas être nerveux au sujet de son avenir. Pour moi, il doit continuer ici") que par le niveau de jeu d'Antoine Griezmann : "Je ne suis pas préoccupé, car je vois Antoine content, travaillant très bien et s’améliorant comme les autres joueurs". Sur un fil, l'ancien sélectionneur des Pays-Bas n'a pas vraiment de marge de manœuvre. Il est de ménager tous les égos. En attendant que les nuages s'estompent…

City n'en démord pas et veut Messi dès janvier 2021

Liga
Les élections pour la présidence du Barça programmées le 24 janvier
IL Y A UN JOUR
Liga
Le sort s'acharne : Hazard absent au moins deux semaines
HIER À 13:49