La Liga a réussi l'impossible : faire encore plus fort que la Ligue 1 en matière de suspense dans la course au titre. Alors que la lutte semble s'être réduite à trois équipes en France, elle mêle toujours quatre écuries en Espagne. L'Atlético, le Real Madrid, le FC Barcelone et même le FC Séville sont en course. Et en peloton groupé. A cinq journées du baisser de rideau, à une semaine d'un double choc, les quatre clubs espagnols se tiennent en seulement trois points. Et tous ont des raisons d'espérer décrocher la timbale.

Atlético de Madrid

Liga
L'Atlético se fait peur mais se rapproche du titre
IL Y A UN JOUR
  • Classement
1er
73 points
  • Calendrier (Difficulté : 2/5)
J34 : Se déplace à Elche
J35 : Se déplace chez FC Barcelone
J36 : Reçoit la Real Sociedad
J37 : Reçoit Osasuna
J38 : Se déplace à Valladolid
  • Ses atouts
Ce n'est peut-être rien pour vous mais pour l'Atlético, ça veut dire beaucoup. Les Colchoneros sont toujours les seuls à avoir leur destin entre leurs mains. C'est un petit miracle, puisque le FC Barcelone avait l'occasion de prendre les commandes en milieu de semaine. Désormais, le championnat est à jour et le club madrilène n'a plus à s'encombrer de calculs liés aux matches en retard et encombrants psychologiquement. Autre avantage : son calendrier. Hormis son déplacement à Barcelone, les hommes de Diego Simeone ne se rendront que sur des pelouses de clubs de bas de tableau. A domicile, l'opposition sera plus relevée mais l'Atléti est de loin l'équipe la plus performante dans son antre en Liga.

L'Atlético et le spectre d'un fiasco "historique" : Comment la Liga a été complètement relancée

  • Ses faiblesses
L'Atlético est toujours tout en haut mais depuis de nombreuses semaines, il a franchement tendance à regarder vers le bas. Parmi les quatre prétendants au titre, le club madrilène est celui dont la dynamique est la plus mauvaise sur les dix dernières journées (5 victoires, 3 nuls et 2 défaites). Les Colchoneros vont donc aborder le sprint final avec quelques doutes, tant sur le plan mental que physique. Luis Suarez et João Félix, deux des individualités fortes de Diego Simeone, sortent de quelques semaines d'indisponibilité. La fraîcheur va compter et l'Atlético semble plus proche de la surchauffe.
  • La stat Opta
L'Atlético a encaissé 16 buts lors de ses 17 derniers matches de Liga, alors qu'il n'en avait encaissé que 6 lors des 16 matches précédents.

Real Madrid

  • Classement
2e
71 points
  • Calendrier (Difficulté : 3/5)
J34 : Reçoit Osasuna
J35 : Reçoit Séville
J36 : Se déplace à Granada
J37 : Se déplace chez l'Athletic Bilbao
J38 : Reçoit Villarreal
  • Ses atouts
Le Real Madrid a une chance que ses rivaux n'ont pas : il dispose de deux leaders. Sur le terrain, la Casa Blanca est portée par Karim Benzema, deuxième meilleur buteur de Liga et si souvent sauveur des Merengues ces dernières semaines. Sur le terrain, l'attaquant français est le patron. Dans le vestiaire, Zinédine Zidane vit encore et toujours sur ses qualités de meneur d'hommes. Le technicien tricolore continue de faire des miracles avec un groupe que l'on disait vieillissant mais qui ne l'a jamais lâché, même lorsqu'il était en danger. Plus important encore, le Real a eu la bonne idée de garder l'avantage sur ses concurrents au jeu des confrontations directes. C'est capital, puisqu'en cas d'égalité de points à l'issue des 38 journées, la différence de buts particulière sera déterminante.

Le Real prêt à sacrifier Varane pour Mbappé ?

  • Ses faiblesses
Le Real est le seul des quatre prétendants à jouer sur deux tableaux. Les Madrilènes sont en ballotage défavorable avant la demi-finale retour de Ligue des champions face à Chelsea. Et en cas d'élimination, la charge émotionnelle pourrait être lourde avant de recevoir… Séville. Les critiques visant Florentino Pérez, la situation contractuelle de Sergio Ramos, le possible départ de Raphaël Varane, les doutes entourant les possibilités financières du club sont autant de facteurs qui entretiennent un climat un peu anxiogène. D'un point de vue purement technique, les hommes de Zinédine Zidane sont en panne sur le plan offensif (trois matches sans marquer sur leurs cinq dernières sorties) même si le retour progressif d'Eden Hazard peut apporter un second souffle.
  • La stat Opta
Le Real Madrid a concédé quatre résultats nuls lors de ses cinq derniers matches toutes compétitions confondues, y compris les deux derniers. La dernière fois qu'il a aligné trois matches nuls, c'était en décembre 2019.

FC Barcelone

  • Classement
3e
71 points
  • Calendrier (Difficulté : 1/5)
J34 : Se déplace à Valence
J35 : Reçoit l'Atlético
J36 : Se déplace à Levante
J37 : Reçoit le Celta Vigo
J38 : Se déplace à Eibar
  • Ses atouts
Le revers subi face à Granada a jeté un voile mais il ne pourrait s'agir que d'un accident. Car avant cela, le Barça avait retrouvé des certitudes dans le jeu. Le changement de système opéré par Ronald Koeman a complètement relancé l'équipe catalane, qui avait aligné 19 matches de Liga sans perdre avant le Clasico. Lionel Messi, plus proche de rester que de partir après les réunions du milieu de semaine, est complètement investi sur le terrain et sa relation technique avec Antoine Griezmann est redevenue fructueuse. A priori, les Blaugranas disposent du calendrier le plus favorable puisqu'ils n'affronteront aucune équipe du haut de tableau, à l'exception du choc face à l'Atlético.

BT Sport ne veut plus de la Premier League, la bulle des droits TV est-elle en train d'éclater ?

  • Ses faiblesses
Sa fragilité dans les moments importants. Les Blaugranas n'ont empoché que quatre points sur quinze possibles lors de leurs confrontations directes avec les trois autres équipes candidates. Ils ont aussi flanché au pire moment, jeudi soir, alors qu'une victoire face à Granada aurait dégagé l'horizon. La suspension de Ronald Koeman pour les deux prochains matches, face à Valence et surtout l'Atlético, tombe au pire moment.
  • La stat Opta
Barcelone a marqué lors de chacun de ses 25 derniers matches de Liga (62 buts), sa meilleure séquence sur une saison de Liga depuis juin 2013 (38 matches et 115 buts au total).

FC Séville

  • Classement
4e
70 points
  • Calendrier (Difficulté : 4/5)
J34 : Reçoit l'Athletic Bilbao
J35 : Se déplace au Real Madrid
J36 : Reçoit Valence
J37 : Se déplace à Villarreal
J38 : Reçoit le Deportivo Alavès
  • Ses atouts
Séville n'a rien à perdre. Le club andalou a quasiment atteint son objectif, à savoir une qualification pour la Ligue des champions. Le groupe de Julen Lopetegui n'est plus sous pression… et paraît même complètement euphorique. Les Sévillans ont remporté sept de leurs huit derniers matches avec, au passage, des succès capitaux face au Betis, l'Atlético ou sur la pelouse de la Real Sociedad. Les succès des Blanquirrojos reposent autant sur un collectif fort que sur des individualités (En-Nesyri, Ocampos, Rakitic) au niveau.

Youssef En-Nesyri

Crédit: Getty Images

  • Ses faiblesses
Sur le papier, le FC Séville a le calendrier le plus relevé et au vu de sa position, le moindre coup d'arrêt se paiera cher. Pour l'heure, les Andalous n'ont l'avantage sur aucune des trois autres équipes au jeu des confrontations directes. Historiquement, le club sévillan n'est pas habitué à ce type de sprint.
  • La stat Opta
Séville a remporté 22 de ses 33 matches de Liga cette saison (4 nuls et 7 défaites) et peut égaler son record de victoires sur une seule campagne de Liga, réalisée en 2014/2015 avec Unai Emery (23 victoires 7 nuls, 8 défaites).
Liga
L'antisèche de Barça - Atlético : Ils n'ont pas voulu de la Liga, au grand bonheur du Real
08/05/2021 À 18:12
Liga
Le Barça et l'Atlético se quittent dos à dos, le Real peut en profiter
08/05/2021 À 16:11