Il en avait grandement besoin. Une semaine après une prestation qualifiée de "naufrage" par la presse espagnole, Eden Hazard a enfin rendu une bonne copie avec le Real Madrid lors de la victoire contre le Deportivo Alavés (4-1). Très en vue sur le plan offensif, le Belge semble entamer son retour au premier plan.
Et sur le plan comptable, le numéro 7 madrilène peut se rassurer : un but et une passe décisive, pour la première fois depuis octobre 2019 et un match contre Grenade. Dans une soirée où Karim Benzema a rayonné une fois de plus et où la défense d'Alavés a laissé des espaces beaucoup trop larges aux champions d'Espagne, le Belge a su tirer au mieux son épingle du jeu.
Liga
Finie la gueule de bois, le Real retrouve le sourire
23/01/2021 À 21:52

Une complicité avec Benzema enfin visible

D'abord en se montrant actif avec et sans le ballon, provoquant des fautes et remuant sur le front de l'attaque. Puis dans sa complicité avec Karim Benzema, agréable à regarder et criante de vérité sur le premier but du Français, magnifiquement décalé par une talonnade astucieuse de son compère de l'attaque. Le numéro 9 des Merengue a d'ailleurs salué la performance de son partenaire à l'issue de la rencontre : "Il travaille beaucoup, et a fait un très bon match. Nous avons besoin du meilleur Hazard."
Enfin, le Belge s'est aussi montré efficace devant le but, pour croiser sa frappe du gauche à la suite d'une belle ouverture de Toni Kroos dans la profondeur et inscrire le troisième but du Real juste avant la pause, venant conclure sa très bonne première période.
Par la suite, l'ancien joueur de Chelsea s'est montré plus discret, mais pas autant que la troisième tête de l'attaque Marco Asensio, qui est apparu bien peu en forme à côté de Benzema et d'Hazard. Alors qu'il signait une de ses rares bonnes performances sous le maillot merengue, Eden Hazard est pourtant sorti à la 63e minute, remplacé par un Vinicius toujours à la peine au niveau de l'efficacité sur le terrain.

63 minutes seulement, mais c'est déjà ça

Pour son entraîneur d'un soir David Bettoni, qui avait pris place sur le banc du Real en lieu et place de Zinedine Zidane touché par le Covid, ce type de bonne performance comme celle de samedi soir est vouée à se répéter : "Eden a besoin de confiance et qu'on ait de la patience. Il y en a trop peu dans le football, mais nous allons lui faire confiance. Aujourd'hui nous avons vu un peu de la meilleure version de Hazard, et à chaque rencontre nous allons en voir un peu plus."
Une heure de jeu seulement donc, mais quand on sait d'où revient Eden Hazard, on peut se réjouir d'avoir déjà vu 60 minutes de ce qui ressemble beaucoup plus à un joueur de classe mondiale. Sans s'enflammer, et en acceptant que le retour à son meilleur niveau sera long, l'international belge a retrouvé des couleurs, et peut s'il arrive enfin à enchaîner, entamer son retour en grâce au Real Madrid.
Transferts
Les 6 infos mercato qui vous ont échappé ce week-end
IL Y A 2 HEURES
Ligue 1
"Je sonnais à la porte des Mbappé avec les croissants" : les coulisses du transfert de 2017
HIER À 07:33