L’Atlético de Madrid a fait un pas de plus vers le titre de champion d’Espagne 2020-2021. Sa victoire contre la Real Sociedad au Wanda Metropolitano (2-1) n’a pas été un grand pas pour l’humanité, mais assurément un grand pas pour Diego Simeone et ses hommes afin de conquérir le championnat. Grâce aux buts de Yannick Ferreira-Carrasco et Angel Correa, l’Atlético s’est offert deux buts d’avance avant de gérer (dans une douleur désormais traditionnelle) sa fin de match malgré la réduction de l’écart d’Igor Zubeldia. Voilà l’Atlético en tête avec quatre points d’avance sur le Barça et cinq unités devant le Real Madrid (qui doit encore jouer à Grenade demain).
Afin de profiter du faux pas du Barça contre Levante, les Madrilènes ont abordé la rencontre de la meilleure des manières pour dicter leur jeu et se créer des occasions de but. L'une des premières tentatives a été la bonne : Ferreira-Carrasco a récupéré un centre de Marcos Llorente pour placer le ballon entre les jambes d’Alex Remiro (16e, 1-0). Mieux encore : l’Atlético ne s’est pas contenté de défendre par la suite puisque les Colchoneros ont trouvé la faille une deuxième fois grâce à la ténacité de Luis Suarez et le réalisme de Correa, létal pour doubler la mise d’une frappe croisée (28e, 2-0). Après cette première demi-heure de haut niveau, l’Atlético s’est progressivement renfermé vers son but.
Liga
Du suspense et un Real coriace n'y changent rien : L'Atlético roi d'Espagne !
22/05/2021 À 17:52

Le sens du sacrifice de Suarez

Et pour tenir le score, les Madrilènes ont pu compter sur leur dernier rempart : Jan Oblak. Le gardien international slovène a notamment sorti le grand jeu devant Alexander Isak qui a tenté la reprise de volée (31e) et la frappe en force (37e), sans succès. En deuxième période, Oblak s’est montré décisif devant Portu grâce à sa réactivité (67e) puis bien aidé par son poteau (80e). Au forceps, les Txuri-Urdin sont parvenus à enfin marquer grâce à une frappe à bout portant d’Igor Zubeldia (83e, 2-1). De quoi relancer le suspense dans la fin de rencontre, mais les trois points seront bien pour l’Atlético de Madrid au bout du suspense.
Auteur de dix-neuf buts en Liga depuis le début de saison, Suarez n’a pas marqué mais son sens du sacrifice pour le collectif a fait la différence dans cette partie. Passeur décisif sur le but de Correa, l’Uruguayen s’est mis plusieurs fois en position favorable mais le manque de puissance (50e) ou de précision (77e) n’a pas permis au Pistolero de faire monter son compteur personnel à vingt réalisations. Cela dit, l’essentiel se trouve ailleurs : l’Atlético de Madrid s’est rapproché d’un titre de champion qu’il attend depuis la saison 2013-2014.

La joie des joueurs de l'Atlético Madrid.

Crédit: Getty Images

Liga
L'antisèche de Barça - Atlético : Ils n'ont pas voulu de la Liga, au grand bonheur du Real
08/05/2021 À 18:12
Liga
Le Barça et l'Atlético se quittent dos à dos, le Real peut en profiter
08/05/2021 À 16:11