Cette fois, la saison du Real est lancée. Au terme d’un très beau match, renversant, où elle a mené puis été menée avant de décrocher son premier succès de la saison sur la pelouse du Betis (2-3), qui a terminé la rencontre à dix, l’équipe de Zinédine Zidane a obtenu sa première victoire de la saison en Liga. Avec un Karim Benzema encore décisif, tandis que Sergio Ramos a déjà ouvert son compteur but.

Ligue des champions
Mendy, tout simplement incontournable
IL Y A 11 HEURES

Elle n’a pas livré une partie d’une grande sérénité, mais la Maison Blanche madrilène a fait l’essentiel. Après un match d’ouverture pénible face à la Real Sociedad (0-0), la semaine dernière, le champion d’Espagne en titre s’est rassuré en prenant les trois points à l’Estadio Benito Villamarin à Séville, face à une équipe du Betis joueuse, un temps dominatrice, et qui n’a pas vraiment été aidée par le VAR en fin de rencontre.

Deux minutes folles et le Betis a renversé le Real

Le club andalou a confirmé son bon début de saison et ses deux victoires en autant de journée avant en bousculant un Real plus entreprenant par séquence. Mais un Real encore sujet à des passages à vide, qui auraient pu lui coûter plus cher. On a pensé la troupe de Karim Benzema mal embarquée quand, en l’espace de deux minutes, les Verdiblancos ont renversé le tableau d'affichage. Pourtant, Fede Valverde, titulaire et excellent, avait ouvert le score après un magnifique travail de l’ancien Lyonnais depuis le côté droit (0-1, 14e).

Mais en abandonnant progressivement le ballon à un adversaire qui a dominé dans le dernier quart d'heure du premier acte, les Merengue se sont fait surprendre sur un corner, joué en deux temps et repris par Aissa Mandi (1-1, 35e). Puis par une frappe soudaine de William Carvalho (2-1, 37e). Le VAR a ensuite animé la seconde période. D’abord en accordant le but contre son camp d’Emerson, qui est mal intervenu devant un Benzema faisant action de jeu alors qu’il semblait en position illicite (2-2, 48e).

Ce n’était pas la journée du latéral brésilien, expulsé pour un second jaune après une autre intervention du VAR, sanctionnant cette fois logiquement son intervention qui a déséquilibré un Luka Jovic encore transparent mais qui partait seul au but, en position de dernier défenseur (67e). A dix, les Andalous ont bien résisté et Courtois, déjà décisif en début de match (7e), a même du s’employer devant Carvalho (76e).

Puis le VAR a accordé un penalty logique aux Madrilènes, transformé par le défenseur-buteur Sergio Ramos (2-3, 82e). Un Ramos qui trouve le chemin des filets, un Benzema principal dynamiteur de l’attaque et un treizième match de suite sans défaite en Liga : le Real a retrouvé ses bonnes habitudes, qui lui ont ramené une 34e couronne de roi d’Espagne en juillet dernier.

Liga
Le penalty obtenu par Ramos ? "La VAR ne fonctionne que contre Barcelone"
24/10/2020 À 18:11
Liga
L’antisèche : Dans son jardin, Zidane met fin au débat
24/10/2020 À 17:04