L’Atlético a parfaitement récité sa partition pour se détacher de nouveau en tête de la Liga. Opposé à Séville en match en retard de la première journée, le club madrilène a fait ce qu’il inflige à presque toutes les équipes espagnoles depuis le début de saison : une leçon de défense et de réalisme à un FC Séville puni par Angel Correa et Saul Niguez (2-0). Grâce à ce 13e succès en 16 matches, l’Atlético prend 4 points d’avance sur son voisin, le Real, avec deux matches de moins.

Liga
Comment l'Atlético est devenu favori pour le titre
12/01/2021 À 10:29

Bien heureux sont ceux qui, cette saison, comme Villarreal, parviendront à ramener des points de la forteresse de l'Atlético Madrid, le Wanda Metropolitano. Pour la 7e fois cette saison en 9 réceptions, les hommes de Diego Simeone sont parvenus à réaliser un clean sheet sur leur pelouse, conservant leur statut de meilleure équipe à domicile (8 victoires, 1 nul). Rien de surprenant pour la meilleure défense de Liga à première vue, mais la prestation en défense des Colchoneros, puisqu’elle n’en finit pas de se répéter, force le respect surtout quand elle s'accompagne d'une telle efficacité.

Deux fulgurances et l'Atletico a mis Séville au tapis

Les coéquipiers de Lucas Ocampos ont dû regagner leur vestiaire dégoûtés par la solidité affichée par Jose Gimenez and co derrière. La troupe de Julen Lopetegui a eu beau se ruer à l’attaque jusqu’au coup de sifflet final, obtenir 13 corners et frapper 14 fois au but, elle n’a presque jamais fait trembler Jan Oblak, le portier madrilène. Il faut dire aussi que lorsqu’ils en ont eu l’opportunité, les Andalous ont été d’une maladresse confondante. Ivan Rakitic, d’une demi-volée, avait pourtant montré la voie, obligeant le portier slovène à intervenir dès le début de match (3e).

L’énorme raté de Youssef En-Nesyri (81e) ou le poteau trouvé par Luuk de Jong en fin de match (87e) donne le sentiment que Séville a, aussi laissé passer sa chance. Alors que l’Atlético a parfaitement su saisir la sienne, une fois lors de chaque période, pour croire encore un peu plus en ses chances de titre cette saison. La première flèche a été décochée par Correa, d’un enchaînement contrôle-frappe en pivot soudain dans la surface sur un service de Kieran Trippier, après un bon travail de Thomas Lemar (1-0, 17e).

La seconde l’a été de manière fulgurante, après une touche et un service parfait pour Marcos Llorente, ouvrant à son tour la voie à Saul Niguez, entré un peu plus tôt (66e) et qui a trompé Yassine Bounou sur la seule tentative des Madrilènes dans le deuxième acte (2-0, 76e). Une réussite insolente qui permet à l’Atlético d’oublier son élimination embarrassante en coupe du Roi face à Cornella, club de troisième division, la semaine passée. Et surtout d’enchaîner un 5e succès de suite pour prendre encore plus ses distances sur les deux géants espagnols, le Barça (7 points derrière) et le Real.

Correa fête son but lors d'Atlético - Séville

Crédit: Getty Images

Liga
Prix entre 150 et 222 millions, salaire égal : Madrid travaille bien sur "l’équation Mbappé"
12/01/2021 À 08:07
Liga
Quand les joueurs de l’Atlético partent s’entraîner en Fiat Panda !
11/01/2021 À 14:00