Pour certains, le FC Barcelone s’apprête à entamer la semaine la plus importante de sa saison jusqu’ici. Il y aura bien sûr les élections du 7 mars prochain, qui sont attendues comme le moment fort de cette année compliquée en Catalogne. Mais sur le terrain, et malgré leur lourde défaite contre le PSG en huitièmes de finale aller (1-4) de Ligue des champions, les Blaugrana peuvent aussi gagner gros dans cette fin d’exercice.
Le double-affrontement contre le FC Séville, en Liga samedi (16h15) et en demi-finale retour de Coupe du Roi mercredi (21h), vaudra cher, tant pour conserver un maigre espoir dans la course au titre que pour arracher une finale. Dans ce contexte, toute bonne nouvelle est bonne à prendre. Le retour de Ronald Araujo dans le groupe en est une.

"Nous déciderons demain"

Liga
Premier match, premier but : Falcao réussit ses débuts avec le Rayo
18/09/2021 À 14:41
Absent depuis sa sortie sur blessure à la cheville gauche contre le Betis, début février, le défenseur central uruguayen a repris l’entraînement collectif jeudi, et est d’ores et déjà à disposition de Ronald Koeman. Il pourrait même postuler à une place de titulaire… dès samedi. "Il rentre dans le groupe et tous ceux qui y sont ont des chances de jouer. Nous déciderons avec le staff demain, et nous verrons s’il joue ou non", a annoncé le technicien néerlandais en conférence de presse, vendredi.
Le nom d’Araujo avait déjà beaucoup circulé avant le choc contre le PSG, alors qu’une titularisation sous infiltration avait été évoquée avant que le Barça ne se ravise. Vendredi, Koeman et la presse se sont de nouveau attardés sur son cas. Surprenant, pour un joueur de 21 ans qui ne compte que 26 matches en pro avec le club catalan. Mais révélateur de l’importance prise en très peu de temps par le solide défenseur.
Ne passons pas par quatre chemins : si Araujo fait autant parler de lui, c’est avant tout parce que ses performances ont convaincu. L’intéressé a déjà disputé 20 rencontres toutes compétitions confondues cette saison, malgré deux blessures, pour 17 titularisations. Avec une statistique flatteuse : le Barça n’a jamais perdu en Liga lorsque son roc a mis un pied sur le terrain, pour une moyenne de 2,5 points par match quand il joue.

"Défensivement, il nous apporte beaucoup"

"Araujo fait jusqu’à maintenant une très bonne saison. C’est un jeune défenseur qui a appris en jouant beaucoup de matches, a reconnu Koeman devant la presse. Il a montré tout son talent et ses qualités physiques. C’est important d’avoir des joueurs forts et rapides. J’ai déjà dit qu’il doit améliorer son jeu avec ballon mais défensivement, il nous apporte beaucoup".
On l’a compris, Araujo a su saisir sa chance. Mais cette situation dépasse ses simples prestations, dans une saison qui a fait de la défense centrale l’un des principaux chantiers du Barça. Il y a les pépins physiques, bien sûr. L’Uruguayen a véritablement gagné sa place de titulaire lorsque Gerard Piqué s’est blessé, alors que le retour à la compétition de Samuel Umtiti s’est fait de manière très progressive. Les méformes, aussi.

Enfin une charnière Piqué – Araujo ?

Samuel Umtiti et Clément Lenglet ont successivement été pointés du doigt pour des erreurs plus ou moins flagrantes, le premier ayant notamment souffert contre Séville en Coupe, alors que le second a affiché une fébrilité inhabituelle contre Paris puis Cadix (1-1). Quant à Piqué, son retour précipité contre le club francilien a été chaotique. Voilà donc comment la disponibilité d’un joueur si peu expérimenté peut représenter un tel soulagement.
Avec lui – et même si ce n’est pas dès samedi – Koeman aura peut-être l’occasion de trouver, enfin, la bonne formule derrière, après avoir multiplié les paires en charnière jusqu’ici. Le ticket Piqué – Araujo est ainsi attendu comme la solution aux problèmes défensifs du Barça, et pourrait ainsi tenir la corde dans les prochaines semaines. Sur le papier, la capacité du jeune défenseur à couvrir le dos de la défense catalane pourrait en tout cas beaucoup aider son aîné. Même si tout reste encore à prouver : les deux intéressés n’ont démarré qu’une seule rencontre ensemble cette saison. C’était contre… le FC Séville, au match aller (1-1). Désormais, (presque) fini d’attendre. Le Barça va savoir.

Araujo au duel avec Cristiano Ronaldo

Crédit: Getty Images

Liga
Tebas en remet encore une couche : "Ce que fait le PSG est intolérable, c'est du dopage"
12/09/2021 À 12:05
Liga
Le fameux "burofax" révélé : Messi a bien fait le forcing pour quitter le Barça à l'été 2020
05/09/2021 À 16:38