Le Real Madrid n'a pas su en profiter. Ce samedi soir, les Merengue ont concédé le match nul et vierge sur la pelouse d'Osasuna (0-0), lors de la 18e journée de Liga. Dans des conditions météorologiques particulièrement compliquées, au stade El Sadar de Pampelune, les hommes de Zinédine Zidane n'ont pas réussi à faire respecter la hiérarchie, face à l'avant-dernier du classement du championnat d'Espagne. Après le report du match de l'Atlético contre l'Athletic Bilbao, les partenaires de Sergio Ramos avaient l'occasion de s'emparer de la tête, mais ils restent finalement deuxièmes, à une unité des Colchoneros.
Le film du match

Sergio Ramos lors de Osasuna - Real Madrid en Liga le 9 janvier 2021

Crédit: Getty Images

Liga
Traitement de Simeone et impatience du surdoué : Félix et l'hypothèse de l'incompatibilité
IL Y A 19 MINUTES
Il a fallu attendre la 49e minute de jeu pour voir la première frappe cadrée du Real Madrid dans cette rencontre. A l'entrée de la surface de réparation, Marco Asensio, de son pied gauche, a alors obligé Sergio Herrera à éloigner le danger, d'une main ferme. Et finalement, il n'y en a pas eu d'autres. Des statistiques bien inhabituelles pour le champion d'Espagne en titre, mais qui s'expliquent grandement par les conditions météorologiques déplorables. Sur une pelouse recouverte d'une fine couche de neige par endroits et sous les flocons tombant en continu, jamais cette saison, toutes compétitions confondues, les Merengue n'avaient pas réussi à accrocher le cadre au moins une fois dans une première période.

Le Real a inscrit deux buts hors-jeu

Ce sont même les Rojillos qui ont sollicité les premiers le gardien de but adverse. A la demi-heure de jeu, Oier, trouvé au premier poteau sur corner, a obligé Thibaut Courtois à s'employer, sur sa tête (30e). Parfaitement bien regroupés derrière, les hommes de Jagoba Arrasate ont finalement davantage cadré que leurs adversaires, dans cette rencontre. Courtois s'est ensuite tranquillement couché sur le ballon, après la frappe lointaine de Jonathan Calleri (48e).
Après avoir surtout eu la possession du ballon en sa faveur en première période (72%), à défaut d'occasions, le Real Madrid est parvenu à accélérer, passée l'heure de jeu. Les Merengue ont même réussi à marquer à deux reprises, par l'intermédiaire de Karim Benzema (61e) puis Sergio Ramos (89e), mais à chaque fois, l'avant-centre français était alors largement en position de hors-jeu.
Le club madrilène loupe donc une belle occasion de pouvoir s'asseoir sur le trône, d'autant plus que son prochain match de Liga n'aura lieu que dans deux semaines, soit le 23 janvier prochain (21h), à Alaves. De son côté, l'Atlético, qui possède désormais trois matches en retard, jouera sa rencontre de la première journée, ce mardi, contre le FC Séville. Une première opportunité de pouvoir prendre le large, et ça, le Real s'en serait certainement bien passé.
Liga
Vinicius, sauveur du Real Madrid pour sa 100e : un record et un goût d'inachevé
01/03/2021 À 23:17
Liga
Ce Real a de la ressource… mais ça ne suffit pas toujours
01/03/2021 À 21:59