Un crochet pour repiquer dans l'axe, une frappe envoyée dans la tribune et puis, une image que les supporters barcelonais connaissent par coeur : Dembélé grimaçant, palpant son mollet, le regard tourné vers son banc. Mercredi soir, avant de vibrer devant une remontada qui a tourné en leur faveur cette fois-ci, en demi-finale de Coupe du Roi face au FC Séville, les Catalans ont revécu une scène qu'ils avaient presque fini par oublier.
À Barcelone, les rechutes musculaires de "Dembouz" sont des rengaines mais les dernières semaines avaient apporté quelque chose de nouveau ; depuis sa dernière blessure - une élongation aux ischio-jambiers avant les fêtes de fin d'année - l'ancien Rennais surfait sur une série de matches, consistante sur le plan physique, intéressante du point de vue technique.
Ad

Un rush de 70 mètres et un but sublime : il y a un an, Mbappé avait rayonné face à l'OL

Liga
Entorse du genou pour Piqué et absence quasi-garantie face au PSG
04/03/2021 À 12:56
Elle a même fini par accréditer la thèse régulièrement avancée par Ronald Koeman pour dissiper de sérieux doutes autour de l'hygiène de vie du joueur. Ces dernières semaines, le technicien répète à qui veut l'entendre que l'ailier tricolore s'est trouvé une éthique de travail un peu plus conforme au statut du joueur qu'il est : "Je ne sais pas ce qu'il s'est passé les années précédentes mais en le voyant, il s'est beaucoup amélioré physiquement et il encaisse le rythme des matches."

Nouveau rôle

Il faudra patienter quelques semaines avant de savoir si la gêne qu'il a ressentie face à Séville était conjoncturelle, ou liée à une routine incompatible qui l'a conduit à manquer plus de la moitié des matches disputés par le Barça depuis son arrivée en Catalogne, il y a presque quatre ans. Une chose est sûre, si coup d'arrêt il y a, celui-ci sera probablement un peu plus rude que les précédents, à défaut d'être véritablement menaçant pour lui, à court-terme.
De tout temps et sous tous les mandats d'entraîneurs qui ont défilé depuis l'été 2017, Ousmane Dembélé a retrouvé sa place à chaque fois que son corps l'a laissé tranquille, profitant d'un talent rarissime. Il n'empêche, depuis le début de l'année civile, Koeman lui a trouvé un nouveau rôle dans lequel il a aligné des prestations franchement prometteuses.
Aligné en attaque dans un 3-5-2 tout neuf, le joueur de 23 ans a noué une étroite relation technique avec Lionel Messi. Il s'est aussi rapproché de l'axe de la surface adverse, où sa marge de progression est grande, sans perdre la liberté dont il a besoin pour s'aventurer sur les ailes et faire des différences en un contre un.

La porte des Bleus est ouverte

Avant d'ouvrir le score d'une superbe frappe face à Séville, "Dembouz" s'était créé deux occasions en ayant été servi dans l'axe. Le tout a de quoi lui (r)ouvrir de nouvelles perspectives... et les portes de l'équipe de France ? L'attaquant n'a de toute façon pas besoin de cela, puisqu'il jouit aussi d'un statut particulier auprès de Didier Deschamps. À chaque fois qu'il a été capable d'aligner les matches, il a toujours été appelé en Bleus. Mais depuis sa dernière sélection, le 16 novembre 2018, il n'avait plus aligné dix rencontres de rang en club.
C'est bien la raison pour laquelle Deschamps avait choisi de patienter, lors du dernier rassemblement, tout en précisant qu'il comptait encore sur lui : "Il faut lui laisser du temps. Je sais de quoi il est capable, il était avec nous il y a deux ans. Après, il a eu des problèmes physiques. A lui de retrouver tout son potentiel", avait averti le sélectionneur des champions du monde en titre.

La joie d'Ousmane Dembélé, auteur d'un but magnifique lors de la demi-finale retour de Coupe d'Espagne entre le Barça et Séville, le 3 mars 2021 au Camp Nou.

Crédit: Getty Images

Il y a un an, il avait été opéré d'une rupture du tendon proximal du biceps fémoral et fait une croix sur six mois de compétition qui, à l'époque, comprenait encore l'Euro. Partie remise. En janvier dernier, DD avait affirmé avoir en tête une liste d'une vingtaine de joueurs assurés ou presque de disputer le grand rendez-vous continental l'été prochain. Difficile de ne pas croire que Dembélé fait partie des hommes que le technicien aimerait ajouter à coup sûr. Mais un doute subsiste. Encore.
Liga
Fisc : Le Barça et le Real ont bénéficié d'une aide illégale de l'Etat espagnol
04/03/2021 À 11:35
Football
"You’ll Never Walk Alone" en publicité télévisée : un sacrilège ?
04/03/2021 À 00:02