Les faits sont là. Même s'ils sont difficiles à croire, le FC Barcelone peut reprendre la tête de la Liga en cas de succès contre Grenade ce jeudi (19h). Difficile à imaginer compte tenu de la méforme du début de saison, les onze points de retard sur l'Atlético à la trêve, et ce sentiment de déroute permanente qui entoure le club depuis presque deux ans désormais. Pourtant, grâce à une formidable remontée au classement, aux failles de ses concurrents et à des choix tactiques payants, le Barça est plus que jamais en course pour le titre, et pour signer un doublé coupe-championnat.
Car, oui, une partie de la remontée fantastique des Barcelonais s'est matérialisée par une étincelante victoire en Coupe du Roi contre Bilbao (4-0) il y a deux semaines, après laquelle le capitaine Lionel Messi a fait part de la situation du club avec lucidité. "C'est une année difficile, et pour nous, pouvoir gagner la Coupe du Roi et avoir toujours des chances de titre en Liga, c'est très important", a exprimé l'Argentin. Et pour cause, la saison dans sa globalité n'a pas été rose pour les Blaugrana.

Lionel Messi, le trophée de la Coupe du Roi dans les bras

Crédit: Getty Images

Liga
Le Beitar Jérusalem annule amical contre le Barça, des "motifs politiques" avancés
15/07/2021 À 18:19
Sixièmes de Liga en novembre, cumulant un retard de onze points sur la tête à la trêve, les Catalans n'ont pas connu un début de saison des plus réjouissants. Ajoutez à ça une situation financière plus que préoccupante (plus d'un milliard d'euros de dettes), deux Clasicos perdus contre le Real Madrid et un changement de présidence en cours de saison, et vous avez presque les contours du pire scénario possible. Et pourtant, en 2021, le FC Barcelone est la meilleure équipe du championnat espagnol. Personne n'a pris plus de points que le Barça cette année en Liga (46/51 possibles). Comme un phénix qui renaît de ses cendres.

Un changement de système salvateur

Mais comment est-ce possible ? Tout d'abord, par une excellente dynamique. Les chiffres sont là : Le Barça n'a perdu qu'une seule de ses 20 dernières rencontres de championnat, et reste sur 7 succès en 8 matches. Paradoxalement, c'est le match retour de Ligue des champions face au PSG, synonyme d'élimination, qui semble avoir fait l'effet d'un déclic définitif pour l'équipe de Koeman. En mettant en grande difficulté des Parisiens pourtant souverains au Camp Nou une semaine auparavant, il y a comme eu la confirmation pour le groupe que le Barça avait bel et bien le niveau d'un grand d'Europe, et qu'il pouvait finir la saison avec la tête haute. Mentalement, la différence est énorme.

Comment Koeman a piégé Pochettino

Ensuite, tactiquement, il faut rendre à Koeman ce qui appartient à Ronald. Le technicien néerlandais, pourtant pas épargné par les critiques depuis son arrivée l'été dernier, a décidé de mettre de côté le 4-3-3, pourtant ouvertement privilégié par le vestiaire selon Sport, pour un système à 3 défenseurs et une occupation plus large du terrain. Le résultat : un Ousmane Dembélé remuant en pointe, une association Messi-Griezmann qui fonctionne enfin, et un bien meilleur contrôle du jeu. L'exemple le plus criant de cette amélioration tactique se trouve sûrement dans la demi-finale de Coupe du Roi, où les Barcelonais ont encaissé un sévère 2-0 au match aller, avant d'utiliser le fameux système en 3-4-1-2 pour la première fois au match retour, conclu par un succès 3-0 et la petite "remontada" du Barça.

Les défaillances des deux clubs de Madrid, une aubaine pour le Barça

Depuis ? Les Catalans ont fait exploser la Real Sociedad en championnat (6-1), ont fait vaciller le PSG en C1, ont gagné avec la manière un trophée pour la première fois depuis un an et demi, et présentent désormais sûrement la meilleure dynamique des quatre prétendants au titre (car oui, avec le retour du FC Séville, ils sont 4 candidats à la première place). Si ce système fonctionne aussi bien, c'est notamment car il utilise mieux les qualités des joueurs à disposition de leur entraîneur. Il permet notamment aux latéraux "pistons" Dest et Alba d'être bien plus offensifs, et donc plus dangereux. L'Espagnol en est d'ailleurs à 2 buts et 5 passes décisives depuis ce changement tactique, comme le symbole d'un constat clair : Koeman a trouvé sa formule.

La joie de Jordi Alba et Antoine Griezmann face à Osasuna

Crédit: Getty Images

Mais bien sûr, les Catalans doivent aussi leur remontée aux défaillances de leurs concurrents. L'Atlético n'avance plus en championnat et a perdu deux de ses cinq dernières rencontres, le Real laisse des plumes en C1 et éprouve toutes les peines du monde à trouver la faille lors des matches face à des défenses regroupées, et le FC Séville manque encore d'expérience au sommet du championnat malgré sa belle série. Grâce à leurs défaillances, les deux écuries madrilènes ont offert un boulevard au retour du Barça, qui n'en demandait pas tant. Grâce à un Messi retrouvé, et à un collectif qui rejaillit, vous ne rêvez donc pas : le FC Barcelone sera peut-être de retour en haut de la Liga ce jeudi soir.

Le retour de Neymar au Barça ? Les Catalans y croient encore

Liga
Junior Firpo passe du Barça au Leeds de Bielsa
06/07/2021 À 12:51
Liga
Le Barça aurait un souci de taille pour Messi...
03/07/2021 À 10:35