L'affaire fait beaucoup parler en Espagne depuis dimanche dernier. Mouctar Diakhaby et les joueurs de Valence sont en effet sortis du terrain à Cadix car l'ancien Lyonnais a indiqué avoir été victime de propos racistes de la part de Juan Cala. "Il m'a dit 'noir de merde'. C'est intolérable, je ne peux pas cautionner cela", assurait le défenseur de 24 ans lundi sur les réseaux sociaux. Mais cependant, la Liga n'a pas trouvé d'insultes racistes de la bouche du joueur de Cadix, précise cette dernière.
"Après analyse des éléments, aucune preuve n'a été trouvée dans aucun des supports disponibles à LaLiga du fait que le joueur Juan Torres Ruiz (Juan Cala) aurait insulté Mouctar Diakhaby en les termes dénoncés", a indiqué LaLiga dans un communiqué diffusé vendredi matin. LaLiga affirme avoir analysé les "archives audiovisuelles et digitales disponibles, les bandes sons du match, les images captées et ce qui a pu être diffusé sur divers réseaux sociaux", sans rien trouver. LaLiga indique avoir fait appel à une entreprise spécialisée "qui a réalisé une analyse de lecture sur les lèvres et une étude comportementale des joueurs Juan Torres Ruiz (Juan Cala) et Mouctar Diakhaby", mais s'apprête à classer l'affaire, par manque de preuves.

"Au Parc des Princes, le PSG ne pourra pas se permettre le même scenario"

Liga
Un petit point pour un petit Real
IL Y A 8 HEURES
Selon La Cadena Cope, Juan Cala aurait tenu ces mots : "merde", "laisse-moi tranquille" ou "excuse-moi, ne te fâche pas". En début de semaine, le défenseur central de 31 ans s'était défendu d'avoir proféré des insultes racistes à l'encontre de l'ancien joueur lyonnais, dénonçant "un lynchage public". "Il existe deux options : soit Diakhaby l'a inventé, soit il s'est trompé. Le reste est un cirque", avait-il ajouté en conférence de presse.

La fédération espagnole a ouvert une procédure extraordinaire

LaLiga a partagé les bilans de son enquête avec les clubs impliqués (Cadix et Valence) et les autorités compétentes. Reste la voie de la fédération espagnole de football (RFEF) : son comité de compétition, compétent pour prendre d'éventuelles sanctions disciplinaires envers les joueurs, a ouvert une "procédure extraordinaire" à l'encontre de Juan Cala, dans le but de faire la lumière autour de ce qu'il s'est passé à la 28e minute du match de championnat entre Cadix et Valence dimanche dernier.
(Avec AFP)
Liga
L'Atlético Madrid passe ses nerfs sur Eibar et reprend le large
IL Y A 13 HEURES
Liga
Mendy blessé au mollet, la défense du Real décimée à Getafe
HIER À 14:22