Il était là, tout seul, prostré sur son siège, comme perdu au milieu des immenses travées vides du Camp Nou. Rentré d’Argentine quelques heures plus tôt à peine, Lionel Messi a assisté au match entre le FC Barcelone et Eibar depuis les tribunes. Le sextuple Ballon d’Or était masqué et il était, dès lors, difficile de lire une quelconque expression sur son visage. Mais si cela avait été possible, nous n’y aurions sans doute vu que dépit et désarroi. Car ses coéquipiers ont rendu une copie médiocre et n’ont obtenu que le point du nul (1-1).

Koeman : "Je ne crois pas que nous sommes en manque de Messi"

Liga
Une prestation médiocre et de gros doutes : le Barça rechute déjà
29/12/2020 À 20:11

Une erreur qui coûte cher, encore

Survenu très tôt dans la partie (8e), le penalty raté de Martin Braithwaite a, d’une certaine manière, donné le ton. Empruntés balle au pied, imprécis dans leurs transmissions comme à la finition, les Catalans ont eu bien du mal à trouver la faille dans la défense d’une formation qui était 17e de Liga au coup d’envoi. Pire : ils ont même concédé l’ouverture du score, à la suite d’une grossière erreur de Ronald Araujo (57e). Et leur salut est finalement venu d’Ousmane Dembélé (67e), buteur juste après la sortie d’un Philippe Coutinho blessé et d’un Antoine Griezmann transparent.

Doit-il se séparer de Messi ? "Si le Barça veut faire sa révolution…"

Après le coup de sifflet final, Ronald Koeman n’a pas cherché à cacher sa déception."Comment est-ce possible que nous n’ayons pas gagné ce match ?, s’est interrogé l’entraîneur néerlandais. On s’est créé des occasions, on a raté un penalty, on a offert un but, sur leur seul tir cadré… Il y a eu beaucoup de choses contre nous." Et d’ajouter : "Cela nous est déjà arrivé de nombreuses fois. La vérité, c’est que certaines erreurs individuelles nous ont coûté beaucoup de points."

Koeman sur le penalty : "Braithwaite avait marqué en C1, c'est pour ça qu'il a décidé de tirer"

Dans la vie, rien n’est impossible, mais…

À force d’avoir égaré des points en route, le Barça a-t-il d’ores et déjà pris trop de retard dans la course au titre ? La phase aller n’étant même pas terminée et les Blaugrana ayant encore 23 rencontres de championnat à disputer, il pourrait paraître prématuré de se prononcer. C’est pourtant ce qu’a fait le coach barcelonais. "Gagner la Liga ? Il faut être réaliste et admettre que ce sera très compliqué," a-t-il lâché.

Actuellement sixième de Liga, le club catalan (25 points) accuse sept longueurs de retard sur l’Atlético Madrid (32 points), co-leader avec le Real… mais qui n’a disputé que 13 matches jusque-là (contre 15 pour ses rivaux). "Dans la vie, rien n’est impossible, mais il y a maintenant un gros écart de points avec l’Atlético, a poursuivi Koeman. C’est une équipe qui se débrouille très bien, en gagnant presque tout le temps et en prenant très peu de buts. Ça va être très difficile." Les plus réalistes des supporters culés s’en doutaient probablement. Mais ils ne s’attendaient sans doute pas à ce que l’entraîneur de leur équipe le reconnaisse aussi tôt dans la saison.

Le casse-tête Messi-Griezmann résolu : au Barça, une équipe-type se dégage

Liga
Un grand Messi, une correction et le Barça a toujours son mot à dire
24/02/2021 À 19:50
Liga
Affecté moralement, Lenglet est sur un fil : le mal est-il profond ?
23/02/2021 À 22:51