Au bout du suspense, l'Atlético de Madrid a empoché trois précieux points dans la course au titre en Liga. Vainqueur du Deportivo Alavés au Wanda Metropolitano (1-0), les hommes de Diego Simeone ont retrouvé le chemin de la victoire après leur élimination de la Ligue des champions et ont relégué le Real Madrid et le FC Barcelone à respectivement six et sept points. Longtemps accroché par une équipe relégable au coup d'envoi, les Colchoneros ont pu compter sur leurs deux hommes fondamentaux : Luis Suarez et Jan Oblak.
Comme à son habitude, l'Atlético de Madrid s'est imposé dans la souffrance. Mais cette victoire, la vingtième en vingt-huit journées de Liga, a permis aux Madrilènes d'engranger une confiance supplémentaire en vue des prochaines journées de championnat. Désormais uniquement focalisé sur cet objectif de remporter le titre de champion d'Espagne 2020-2021, l'Atlético n'a pas fait preuve d'une grande inventivité en première période avec seulement deux occasions franches : un centre manqué de Stefan Savic claqué par Fernando Pacheco au-dessus de sa barre (30e) et une frappe de l'inévitable Suarez qui a tutoyé le poteau droit de Pacheco (41e).
Liga
Du suspense et un Real coriace n'y changent rien : L'Atlético roi d'Espagne !
22/05/2021 À 17:52

Oblak, encore lui

L'entame de deuxième période a mis un coup de pression sur la défense du Deportivo Alavés, obligée de concéder l'ouverture du score sur un centre de Kieran Trippier repris au premier poteau par une tête victorieuse de Suarez (54e, 1-0).
Ecouter le FC Stream Team en podcast
Une fois devant au score, l'Atlético a continué de pousser pour se mettre à l'abri mais Pacheco a repoussé la frappe de Marcos Llorente sur sa barre transversale (59e). La partie s'est ensuite emballée sans voir de but d'un côté comme de l'autre, et ce, malgré la volonté toujours aussi féroce de Suarez d'obliger Pacheco à un nouvel arrêt (82e). Grâce à son dix-neuvième but en vingt-cinq rencontres de Liga, El Pistolero a semblé être l'unique héros de la rencontre.
C'était compter sans Jan Oblak, homérique au moment de détourner en corner le penalty de Joselu consécutif à un coup de coude involontaire de Savic sur Luis Rioja (86e). Assurément, Diego Simeone pourra saluer le sang froid exceptionnel de son gardien qui a sauvé deux points supplémentaires à l'Atlético dans la course au titre. Qui sait, cet arrêt décisif pèsera peut-être dans le décompte final.
Liga
L'Atlético se fait peur mais se rapproche du titre
12/05/2021 À 21:53
Liga
L'antisèche de Barça - Atlético : Ils n'ont pas voulu de la Liga, au grand bonheur du Real
08/05/2021 À 18:12