Le Real Madrid ne repose pas uniquement sur Karim Benzema et Vinicius Junior. Sur la pelouse du Barça (victoire 1-2), les Merengue ne se sont pas appuyés sur leurs deux attaquants vedettes, mais sur leur défense et plus particulièrement sur leur charnière centrale composée d’Eder Militao et David Alaba pour éteindre les volontés offensives de leurs rivaux.
Le Brésilien et l'Autrichien ont parfaitement rempli leur mission et le second a même signé son acte de naissance chez les Merengue en inscrivant un superbe but, son premier sous ses nouvelles couleurs.
Liga
L’antisèche : Rois de l’impuissance contre champions en puissance
24/10/2021 À 17:12
"Comme d'habitude, il était là où on avait besoin de lui, s'est félicité le coach Carlo Ancelotti en évoquant la superbe prestation d'Alaba pour son premier Clasico. Il a trouvé de l'espace et il a très bien joué." Auteur d'une grande performance sur le plan défensif, l'international autrichien de 29 ans s'est aussi mis en évidence en ouvrant le score dans une première période fermée alors que son équipe, très prudente, était dominée dans le jeu.
Après avoir récupéré le ballon devant Memphis Depay dans ses 30 mètres, il a poursuivi son effort jusqu'à la surface du Barça pour décocher un tir puissant qui a fini au fond des filets. Il a ainsi permis au Real d'appliquer sa stratégie défensive.

Alaba en mode "Ramos"

"On a fait un match pragmatique, très intelligent, a analysé l'entraîneur madrilène. Défensivement, on a été très bien. On a souffert, et on a été capables de souffrir. Même sans ballon, on n'a pas perdu le contrôle du match, c'est aussi une vertu". Si le Barça a tenté de pousser durant toute la rencontre, les Merengue n'ont en effet jamais plié et ont parfaitement contenu Memphis Depay, Ansu Fati ou Philippe Coutinho et Thibaut Courtois n'a quasiment pas eu à intervenir. Sergio Agüero a bien marqué dans les ultimes secondes du temps additionnel, mais il était déjà trop tard car les visiteurs avaient fait le break.
Arrivé libre à l'intersaison au Real Madrid en provenance du Bayern Munich où il a passé les 10 dernières années, Alaba avait la lourde tâche de prendre le relais de la légende Sergio Ramos. S'il ne possède pas la hargne et le charisme de l'Espagnol, l'Autrichien s'inscrit dans sa lignée car il a su se muer en buteur dans un grand match comme savait le faire son prédécesseur.
Il a répondu présent au meilleur moment après un début d'exercice pas franchement convaincant. C'est la réalité : il a mis un certain temps à réellement trouver ses marques après avoir dû évoluer au poste d'arrière gauche pour pallier l'absence de Ferland Mendy.
Suite au départ de Raphaël Varane, Eder Militao, lui, est enfin devenu un titulaire incontestable après deux ans d'adaptation. Sur la pelouse du Camp Nou, le Brésilien de 23 ans s'est également montré impeccable dans son placement et ses interventions.
Au côté d'Alaba, il a fait preuve d'une véritable autorité et s'est appliqué dans ses relances pour donner de l'air aux siens. Le Real Madrid a tourné une glorieuse page de son histoire l'été dernier mais peut désormais compter sur ses deux défenseurs centraux pour en écrire une nouvelle.

David Alaba, buteur face au Barça

Crédit: Getty Images

Liga
Le Real remporte un tout petit Clasico
24/10/2021 À 16:11
Liga
Sans Ramos et Varane mais avec Alaba : quelle défense pour le Real d'Ancelotti ?
13/08/2021 À 21:19