C’était il y a neuf mois et cela paraît déjà une éternité. En finale de la dernière coupe d’Espagne, Frenkie De Jong avait participé de fort belle manière à la conquête du seul trophée acquis par le FC Barcelone au cours de la saison 2020-2021. Ce soir-là, les Culés s’imposent contre l’Athletic Club grâce à une prestation collective aussi rare qu’exemplaire (4-0). De son côté, le numéro 21 du Barça fait étalage de ses capacités avec un but et deux passes décisives dans la rencontre.
Liga
Le Barça battu et hué par le Camp Nou, l'Atlético et Séville finissent sur une bonne note
HIER À 22:00
Ainsi, le Batave devient le premier footballeur impliqué dans trois buts d’une même finale de Coupe d’Espagne depuis… Leo Messi, son coéquipier de l’époque. Avec un milieu de terrain aussi créatif, les Barcelonais pensent tenir dans leurs rangs un crack en puissance au poste de milieu de terrain. Sauf qu’en neuf mois, la gestation du club catalan a fait son chemin et les récents changements ne vont pas dans le sens du vent pour FDJ.

Bras droit de Koeman, pied carré de Xavi

Le meilleur exemple de cette douloureuse déliquescence, c’est la copie rendue cette semaine par le Batave lors du huitième de finale de coupe d’Espagne 2021-2022 contre… l’Athletic Club. À San Mamés, son rendement individuel a slalomé entre le correct (une frappe cadrée) et le mauvais (carton jaune pour un coup de coude sur Oscar De Marcos, incapacité à stopper Iker Muniain dans ses œuvres malgré des jambes moins lourdes).
Entré à la 62ème minute de jeu à la place du prometteur Gavi, le milieu relayeur n’a pas eu le rendement escompté et semble même avoir perdu sa place de titulaire aux yeux de Xavi Hernandez. Considéré par Ronald Koeman comme une pierre fondatrice du renouveau de l’entrejeu barcelonais, De Jong n’est plus que l’ombre de lui-même à l’heure où il devrait indiquer la voie du succès à ses petits frères.

Situation explosive, immense mascarade : comment se finira la saga Dembélé ?

Quelques jours plus tôt, c’est aussi lors du Clásico en demi-finale de Supercoupe d’Espagne que la côte du natif d’Arkel a fléchi. Face au Real Madrid, le blondin, pourtant titulaire, a laissé sa place à Pedri après la mi-temps. À sa place, le vainqueur du trophée Kopa 2021 a apporté du danger autour du but gardé par Thibaut Courtois, mais aussi du contraste par rapport à la partition trop monotone de son aîné néerlandais.
Pour résumer, De Jong végète au milieu de l’effectif blaugrana et ses statistiques en pâtissent : seulement un but et deux passes décisives en vingt-cinq matchs toutes compétitions confondues cette saison, soit autant que lors de la seule finale de coupe d’Espagne en 2021. C’est un fait : Frenkie De Jong apparaît de plus en plus comme un poids plume dans ce Barça en pleine mutation.

L’Ajax, c’est du passé

Dès lors, que s’est-il passé pour que la métamorphose soit aussi violente à son égard ? À vrai dire, De Jong n’a probablement pas encore compris où il mettait les pieds en s’engageant à Barcelone à l’été 2019. Assez cultivé pour prêter allégeance au Barça comme tout bon produit de la formation issue de l’Ajax Amsterdam, le garçon est tombé très tôt sous le charme de la belle catalane parfumée aux effluves de Johan Cruyff.
À l’époque de son adolescence, des photos prises depuis le Camp Nou attestent que le gamin respecte le club et son historique teintée en orange. Au moment de sa signature, le ton de l’intéressé était par conséquent flatteur. "J'ai considéré mes options, ce qui était le mieux pour moi, explique alors le produit ajacide. Le FC Barcelone est venu me voir, ils m'ont convaincu, ils avaient un bon projet. La décision était facile pour moi (...) Ils m'ont dit qu'ils avaient toute confiance en moi, qu'ils pensaient que je serai un joueur clé pour le Barça à l'avenir."

"Hazard n'est pas un mercenaire, il pourrait nous surprendre avec sa future destination"

Ce fameux "bon projet" est vendu par Josep Maria Bartomeu, connu comme le loup blanc en Catalogne mais pas vraiment pour les bonnes raisons. Remplacé par Joan Laporta en mars dernier, Barto a laissé ses sous-fifres dans l’embarras au moment de digérer une gestion économique désastreuse, laissant encore aujourd’hui (et probablement pour quelques années encore) des traces à l’échelle sportive. En signant au Barça, De Jong a quitté le nid de l’Ajax où il était considéré comme une graine de star mise à son avantage par un jeu collectif dynamique à l’image de la sélection nationale des Pays-Bas, le tout dans un championnat où les buts coulent à flots.
En signant au Barça, le prodige de 22 ans est passé dans un tout autre univers où il fallait assumer le poids de son transfert (86 millions d’euros bonus inclus), s’intégrer dans une équipe où Leo Messi était le remède à tous les maux du club et de sa sélection nationale argentine, sans oublier de composer avec une Liga influencée par le style rugueux de l’Atlético de Madrid façon Diego Simeone. Ou comment passer du coton au béton.

Chelsea, plus bleue la vie ?

Fort logiquement, le ton change dans le clan De Jong au moment d’évoquer l’avenir du joueur lié jusqu’en 2026 avec le Barça. "Je sais que Barcelone a besoin d'argent et une grosse offre pour Frenkie pourrait aider mais je ne vois pas cela arriver, évoquait le paternel John en décembre dernier dans le journal quotidien The Algemeen Dagblad. Cependant, les cinq meilleurs clubs européens ont tous appelé."
Parmi le top cinq, il y a forcément Chelsea. Durant cette période de mercato hivernal, le dernier vainqueur de la Ligue des Champions aurait même proposé au Barça une offre de 40 millions d’euros selon les dernières rumeurs. Si le Barça semble prêt à vendre Ousmane Dembélé dès cet hiver, sera-t-il également partant pour en faire de même avec Frenkie De Jong ? En guise de chant du cygne, le compositeur Renaud pourrait lui adresser ces quelques mots pour mettre un terme à son aventure barcelonaise : casse-toi tu pues, et marche à Londres.
Liga
Le Barça envisage une opération Griezmann - Morata
14/05/2022 À 16:58
Liga
"Il fait des trucs de fou sur le terrain" : Dembélé, définitivement réadopté
11/05/2022 À 07:47