Cette fois, Ousmane Dembélé a décidé de sortir du silence. Mis officiellement à la porte du FC Barcelone ce jeudi, l'international français, dont le contrat expire en juin prochain, a souhaité livrer sa version des faits dans un long message publiée sur Instagram. Le tout en expliquant "ne pas vouloir céder au chantage" et que "la calomnie est fréquente" depuis maintenant quatre ans.
"Depuis 4 ans, j'ai fait le choix de ne jamais répondre, de ne jamais me justifier, a-t-il tout d'abord commenté. Était-ce une erreur ? Assurément. À compter d'aujourd'hui, cela est terminé. À compter d'aujourd'hui, je vais répondre avec sincérité et sans céder à quelconque chantage (...) J'ai connu des moments complexes, des blessures, j'ai été touché par la COVID. Sans le moindre entraînement, le coach a fait appel à moi et j'ai toujours répondu présent... sans sourciller. Répondre présent tout bonnement comme je l'ai toujours fait car c'est ma PASSION"
Liga
"Nous le voyons partir à 95%" : Pour Dembélé, le Barça va jouer sa dernière carte
IL Y A 13 MINUTES
J'interdis à quiconque de parler à ma place
Après les propos de Mateu Alemany ce jeudi matin, qui l'a invité à se trouver un club d'ici à la fin du mercato hivernal, Dembélé se montre clair concernant ses intentions. "J'interdis à quiconque de faire croire que je ne suis pas impliqué dans le projet sportif, écrit-il. J'interdis à quiconque de me prêter des intentions que je n'ai jamais eues. J'interdis à quiconque de parler à ma place, à la place de mon agent en qui j'ai une totale confiance. Toujours sous contrat, je suis pleinement concerné et à la disposition de mon club, de mon coach. Je me suis toujours donné à fond pour mes coéquipiers ainsi que pour l'ensemble des supporters... et ce n'est pas maintenant que cela s'arrêtera."
Suivez une année complète de sport et d’événements sur Eurosport pour 69,99 euros !
L'international français, qui ne veut pas être qualifié d'un "homme qui triche et encore moins un homme qui a pour habitude de céder aux chantages", estime que "que l'amour n'est qu'une variante du chantage". "Comme vous le savez, il y a des négociations (pour son avenir, ndlr). Je laisse mon agent s'en occuper, c'est son terrain. Mon terrain, c'est le ballon rond, jouer au football tout simplement, partager des moments de joie avec mes coéquipiers, avec nos supporters."
Liga
Ni Mbappé, ni Haaland : et maintenant, quel mercato pour le Real ?
IL Y A 9 HEURES
Liga
Le Barça battu et hué par le Camp Nou, l'Atlético et Séville finissent sur une bonne note
HIER À 22:00