Karim Benzema est un joueur heureux. Ses performances de haut niveau au Real Madrid depuis des saisons maintenant y contribuent. Son évolution aussi, lui qui n'est pas obsédé par les statistiques même s'il est redevenu un buteur prolifique pour le bien du Real. "Je suis devenu le 9 que je voulais être. (….) Je vis un rêve. Je kiffe", reconnaît-il dans une longue interview à France Football, où il se confie sur son style de jeu, son évolution et sa vision du football.
"J'ai cette chance d'aimer le jeu, d'être un attaquant différent. Mais j'aime aussi inscrire des buts. Normalement, tu ne peux pas faire les deux. Mais, moi, j'y arrive", lance-t-il encore pour résumer son style atypique. Mais s'il est heureux - ravi d'être devenu le joueur qu'il est aujourd'hui -, c'est aussi lié à l'équipe de France.
Coupe du monde
Deschamps : "Kylian n'a pas d'ego"
IL Y A 11 HEURES
De retour en Bleu depuis huit mois maintenant après avoir été à nouveau convoqué par Didier Deschamps à la surprise générale juste avant l'Euro, Karim Benzema ne s'en cache pas : il prend plaisir à évoluer avec Kylian Mbappé et Antoine Griezmann. "En tout cas, pour l'instant, ça marche bien. Je me trouve dans les meilleures conditions", lance l'avant-centre de 34 ans. A ses yeux, le trio offensif des Bleus ne fait d'ailleurs que s'améliorer au fil des mois et des matches. "Ça faisait presque six ans que je n'étais pas venu, il fallait un peu toucher, voir, m'adapter. Ça n'a pas pris beaucoup de temps. Là, maintenant, quand l'un vient, l'autre prend la profondeur, et inversement. C'est mieux", développe Benzema.
Ce n'est pas un trio
Cependant, KB9 ne veut pas forcément parler d'un trio. Car pour lui, le style de jeu d'Antoine Griezmann change la donne. "Ce n'est pas un trio. Un trio se forme de trois attaquants sur la même ligne, explique l'ancien Lyonnais, qui été sacré meilleur joueur français de l'année 2021 par le magazine France Football, devant Mbappé et N'Golo Kanté. Mbappé et moi sommes plus haut. Griezmann joue devant les deux milieux. Avec le bon travail qu'il fait, défensif notamment, parfois il n'a pas trop le temps de se projeter vers l'avant. Mais c'est lui qui est à la première passe. Il va apporter d'autres choses que nous. Il doit prendre la balle et alimenter. Donc trio, duo, je ne sais pas. Tant que nous sommes bien..." Et pour ça, il ne semble pas y avoir de problème.
Auteur d'une année 2021 pleine marquée par ses performances avec le Real, son retour en Bleu ou encore son sacre en Ligue des Nations et une qualification pour le Mondial, Karim Benzema savoure. Et il ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Lui qui a atteint une certaine plénitude : "Je me trouve au max. Après, nous pouvons toujours nous améliorer... Mais je ne vois pas à quel niveau en fait (…) Techniquement, tactiquement, mentalement, physiquement... (...) Je dois juste rester à ce niveau. Maintenant, il faut gagner des trophées collectifs", lance-t-il. Et justement, il reconnait rêver de la Coupe du monde et du Ballon d'Or – deux trophées qui manquent encore à son formidable palmaires -. Deux trophées que les Bleus peuvent l'aider à atteindre.

Comment la haine entre Raiola et Guardiola pourrait coûter l'arrivée d'Haaland à City

Coupe du monde
Deschamps sur la "rumeur" d'un retour de Benzema : "Je vous laisse ça, je ne vais pas commenter"
IL Y A 11 HEURES
Coupe du monde
Deschamps et le problème du banc sans rendement
IL Y A UN JOUR