Le Real Madrid peut dire merci à Vinicius Junior. Alors que les hommes de Carlo Ancelotti n’étaient pas très inspirés à Santiago-Bernabeu et se dirigeaient vers un nul très poussif, le Brésilien a sorti son équipe du sommeil en propulsant une frappe au fond, synonyme de quatrième victoire de suite pour les Merengue en Liga (2-1). Menés au score face à une séduisante équipe du Séville FC qui a fini par piocher physiquement après la pause, les Madrilènes reviennent de loin. Au classement, ils confortent leur première place, avec quatre longueurs d’avance sur l’Atlético de Madrid, et cinq sur Séville.
Ce n’était pas le Real Madrid des grands soirs. Mais le seul talent peut parfois suffire pour résister à tout, y compris à une entame intéressante du Séville FC dans ce qui constituait un choc entre le premier et le quatrième de Liga. Les joueurs de Julen Lopetegui ont su faire douter les Merengue pendant une bonne première demi-heure. Ils sont même parvenus à ouvrir logiquement le score, sanctionnant un oubli défensif à la réception d’un corner conclu par Rafa Mir (0-1, 12e).
Liga
Un point arraché mais Benzema blessé : Le Real Madrid frustré par Elche
HIER À 17:14
Derrière, l’attaquant andalou aurait pu enfoncer le clou grâce à une double occasion (14e) et Lucas Ocampos a trouvé la barre (30e). Le Séville FC avait alors loupé sa chance de faire le break, puisque Karim Benzema s’est permis d’égaliser en renard, après une frappe d’Éder Militao repoussée sur son poteau par Bono (1-1, 32e).

Vinicius, un chef d'oeuvre pour réveiller le Bernabeu

Après la pause, le rythme est nettement retombé entre deux équipes qui avaient semble-t-il activé le frein à main, sans doute exténuées par l’accumulation des matches en cette fin d’année. Il fallait donc une étincelle pour emballer cette rencontre. Et comme Marco Asensio a eu du mal à régler la mire (58e), c’est Vinicius, une fois de plus, qui a permis au Real Madrid de s’en sortir au forceps.
On commençait à s’endormir, mais le Brésilien, après une transversale de Militao, décidément dans tous les bons coups, s’est fendu d’un coup de canon imparable du pied droit (2-1, 87e). C’est sans doute un peu cruel pour le Séville FC, même s’il n’a plus montré grand-chose au retour des vestiaires. Quand ce fut le cas, Thibaut Courtois s'est interposé pour sauver son équipe (90e+3).
Même quand le Real Madrid est en grande difficulté dans le jeu, notamment à la construction, il peut compter sur ses stars. Benzema et Vinicius permettent à la Casa Blanca de poursuivre son cavalier seul en tête de la Liga, repoussant un rival dans la course au titre. Ce n’est effectivement que la deuxième défaite de la saison pour le club andalou en championnat. Il y avait la place pour ramener un résultat positif de ce déplacement à Santiago-Bernabeu, mais il aurait fallu donner un ultime coup d’accélérateur quand le Real était au plus mal. Avec ce dixième succès en quatorze journées disputées, les Merengue confirment semaine après semaine qu’ils sont bien décidés à reprendre leur couronne.
Copa del Rey
Mal embarqués en prolongation, le Real et Hazard ont tout renversé
20/01/2022 À 17:48
Liga
Séville accroché par Valence mais toujours solide deuxième
19/01/2022 À 23:25