Le Real Madrid signe le coup parfait. Pragmatiques, les joueurs de Carlo Ancelotti ont solidement contenu et dominé leurs rivaux barcelonais dans le Clasico lors de la 10e journée de Liga, dimanche (1-2). L'inattendu David Alaba a superbement ouvert le score en première période (32e), Lucas Vazquez a puni des Blaugrana impuissants dans les derniers instants (90e+4). La réduction du score de Sergio Agüero (90e+7) a seulement sauvé l'honneur du pâle Barça, 8e du classement. Les Merengue, eux, sont des leaders heureux.
Au milieu d'un Camp Nou bien rempli et sous un franc soleil, les Barcelonais ont cherché à prendre les choses et fait tourner le ballon dans le camp de visiteurs longtemps très prudents et repliés. Face à un bloc compact, ils ont piétiné et sérieusement manqué d'inspiration et de faculté de percussion d'autant que Gavi et Frenkie de Jong n'ont jamais rien su initier tandis que Sergiño Dest, titulaire comme ailier droit a logiquement affiché ses lacunes à ce poste. L'Américain s'est pourtant retrouvé en position idéale au milieu de la zone de vérité après un service de Memphis Depay mais il a trouvé le moyen d'envoyer le ballon au-dessus de la cible (25e).
Liga
Benzema a digéré, le Real a enchaîné
HIER À 21:54

Le Barça impuissant

Ce fut évidemment un tournant dans ce match fermé. Car même si Karim Benzema s'est globalement peu montré, les Madrilènes ont fait preuve d'une grande efficacité. Ils peuvent remercier Alaba qui a récupéré le ballon devant Memphis Depay dans ses 30 mètres avant de poursuivre son effort et de marquer d'un puissant tir à l'entrée de la surface adverse après des relais de Vinicius et Rodrygo (0-1, 32e). Le défenseur central autrichien se souviendra longtemps de son premier but sous le maillot Merengue.
Gerard Piqué a failli égaliser rapidement mais sa tête sur un corner a été trop décroisée (35e). Alaba, lui, est resté mordant en défense et a réussi à contrer Ansu Fati qui allait ajuster Thibaut Courtois (45e). Conscient du sérieux manque de cohésion, d'inspiration et de dynamisme offensif de ses joueurs, Ronald Koeman a lancé Philippe Coutinho à la reprise et replacé Dest en défense. Le Barça s'est montré plus menaçant, mais pas franchement plus dangereux face à un Real bien plus piquant sur ses rares offensives. Dest a dû revenir in extremis sur Vinicius (60e), puis Luka Modric et Benzema ont mis le feu dans la surface de Marc-André ter Stegen (62e).
Magré l'entrée en jeu d'Agüero pour le dernier quart d'heure, les Blaugrana ont continué de buter sur une arrière-garde madrilène rigoureuse. Ils ont cru enfin trouver la faille sur une situation bouillante dans la surface adverse mais se sont gênés et ont été punis dans la foulée sur un contre express des visiteurs conclu par Vazquez (0-2, 90e+4). Si Agüero a réduit le score quelques instants plus tard en reprenant un centre rasant de Dest (1-2, 90e+6), ce fut bien trop tard et le Real Madrid a remporté son quatrième Clasico de suite, signant sa meilleure série depuis 55 ans.
https://i.eurosport.com/2021/10/24/3242552.jpg
Liga
Un piètre bilan mais le Barça s'y accroche : Avec Dembélé, la patience n'a aucune limite
01/12/2021 À 10:57
Ballon d'Or
Putellas, le bouquet final
29/11/2021 À 20:22