Une cinquième victoire de rang toutes compétitions confondues et dix points d’avance en tête de la Liga : le Real Madrid a toutes les raisons d’être heureux après s’être imposé sur la pelouse de Majorque, lors de la 28e journée de Liga (0-3). C’était sans compter la sortie sur blessure de Karim Benzema. Le Français, passeur décisif puis double buteur, a dû quitter ses partenaires avant le coup de sifflet final, en raison d'une douleur contractée au mollet gauche. À six jours du Classico, c’est une sacrée tuile, même si le FC Barcelone n’est plus un rival crédible pour le titre. Et Didier Deschamps annoncera sa liste pour le rassemblement de mars dans trois jours...
Les Merengue ont vécu une bien drôle de soirée à Majorque. Alors qu’on s’attendait à un match facile, compte tenu de la bonne dynamique dans laquelle se trouve actuellement le Real, on a assisté à un face-à-face plus disputé que ne le laisse transparaître le score final. Physique et presque sans rythme à cause des nombreux coups de sifflet qui ont émaillé les 90 minutes, la rencontre n’a pas accouché d’un très joli spectacle. Et les madrilènes auraient pu tomber dans le piège. Vedat Muriqi n’est par exemple pas passé loin de l’ouverture du score à la réception d’un long centre (11e) tandis que Pablo Maffeo a trouvé le poteau sur une double occasion de Majorque (35e).
Ligue 1
Chelsea, Juventus, Newcastle... : Neymar, des options en questions
26/06/2022 À 22:07

Benzema, une passe, un doublé et une blessure

Fort heureusement pour lui, le Real Madrid, même brouillon, peut toujours compter sur son duo d’attaquants magiques. Après un pressing rugueux de Federico Valverde sur Iddrisu Baba, à la limite de la faute, Karim Benzema a pu décaler Vinicius, précis devant le but (0-1, 55e). Le Français a ensuite transformé un penalty obtenu par Vinicius, sans trembler (0-2, 76e). Pour marquer un peu plus l’histoire de son empreinte, KB9 s’est enfin élevé très haut dans les airs pour reprendre un centre parfait de Marcelo, un but de la tête que n’aurait pas renié un certain Cristiano Ronaldo (0-3, 82e). Benzema en est déjà à 32 buts cette saison, égalant son meilleur total datant de la campagne 2011/2012, et avec encore une palanquée de matches à jouer.
Hélas, en plus d’être dans l’obligation de s’employer pour battre la modeste équipe de Majorque, le Real Madrid a peut-être perdu Benzema pour plusieurs jours. Après son deuxième but, le leader d’attaque s’est effondré sur la pelouse en montrant son mollet gauche. Il n’a pas pu terminer le match, et sa participation au choc face au FC Barcelone, programmé pour dimanche, est loin d’être assurée. Les Merengue ont d’autant plus de soucis à se faire qu’il a encore prouvé combien il est indispensable pour cette équipe. Ce lundi soir, c’est encore Benzema qui a tiré Madrid vers le haut pour éviter un nul qui aurait fait tâche après la brillante démonstration face au PSG en Ligue des champions. Au regard des dix points d’avance sur Séville, on ne craint pas trop pour la Liga. Mais il y a d’autres échéances à venir.
Ligue des champions
Incidents au Stade de France : La RATP n'a pas conservé ses images, la SNCF si
10/06/2022 À 17:17
Ligue des champions
Chaos au Stade de France : Les images de vidéosurveillance détruites, pas celles de la police
09/06/2022 À 15:28