C’était un grand soir pour le Real Madrid, enfin de retour au Santiago-Bernabeu après plusieurs mois de travaux. Chahuté au point d’être mené deux fois au score face au Celta Vigo, le club madrilène a fini par s’en sortir au talent, pour une victoire nette et spectaculaire (5-2). Une fois encore, les Merengue ont été portés par un immense Karim Benzema, auteur d’un triplé et d’une passe décisive. Remplaçant au coup d’envoi, Eduardo Camavinga a fêté sa grande première sous le maillot du Real avec un but opportuniste. Au classement, les hommes de Carlo Ancelotti reviennent à hauteur de Valence et de l’Atlético Madrid.
Le film du match
C’était un come-back à ne pas louper. Et il a bien failli tourner au vinaigre. Le Real Madrid est effectivement passé par toutes les émotions lors de la réception du Celta Vigo à Bernabeu, stade qui n’avait plus accueilli de match depuis mars 2020. Une éternité qu'il fallait compenser. La prestigieuse enceinte n’a en revanche pas attendu très longtemps avant de redonner vie à son tableau d’affichage. Santi Mina a profité d’une mésentente entre Nacho et Casemiro pour tromper Thibaut Courtois (0-1, 4e). Derrière, les Merengue ont eu la bonne idée de pousser fort pour égaliser très vite, jusqu’à obtenir gain de cause grâce à Karim Benzema (1-1, 24e). D’abord intermittents dans cette rencontre face à des adversaires dangereux sur chacune de leurs incursions, ils ont cédé une deuxième fois face à Franco Cervi (1-2, 31e).
Ballon d'Or
Pour Zidane, Benzema "mérite" le Ballon d’Or : "C’est le moment, il est au-dessus"
17/10/2021 À 10:12
Tweet

Camavinga, entrée réussie

Le Celta Vigo, qui n’a pas encore gagné cette saison malgré ses qualités, pouvait-il tenir toute une mi-temps face au Real Madrid ? C’était la grande question de la deuxième période, Benzema a très vite tué le suspense et retiré les quelques doutes de son équipe. Il a égalisé une deuxième fois, en reprenant de la tête un centre bien travaillé de Miguel Gutiérrez (2-2, 46e). Moins de dix minutes plus tard, il a enfilé son costume de passeur décisif pour Vinicius, déjà auteur de son quatrième but en Liga (3-2, 55e). Après avoir enclenché la seconde, le Real n’a quasiment plus été inquiété. Et la belle soirée s’est prolongée, grâce à une réalisation d’Eduardo Camavinga, en parfait renard des surfaces (4-2, 72e), et à un penalty obtenu par Vinicius, transformé par Benzema (5-2, 87e).
Il fallait visiblement un tel spectacle pour enflammer de nouveau le Santiago-Bernabeu, même si le Real Madrid a joué à se faire peur au regard de ses errements défensifs qui auraient pu avoir de plus lourdes conséquences. A priori, il ne faudra pas en commettre autant face à l’Inter Milan, qui accueillera les Merengue pour le coup d’envoi de la Ligue des champions mercredi prochain. En attendant, le Real n’a toujours pas perdu en championnat et partage la tête avec Valence et l’Atlético Madrid, trois équipes avec dix points au compteur.
Equipe de France
Son problème avec Mbappé, son opposition avec Benzema : Giroud accuse les médias
13/10/2021 À 10:27
Ligue des Nations - Finales
Comment l'Espagne a construit cette équipe de France
09/10/2021 À 14:20