Un vent de nostalgie souffle du côté de Madrid. Et d'inquiétude, aussi, probablement. Après une décennie de bons et loyaux services, Raphaël Varane s'apprête à faire ses valises. Estimant que son aventure madrilène touchait à sa fin, le défenseur français a décidé d'en démarrer une nouvelle du côté de Manchester United, qui va dépenser une cinquantaine de millions d'euros pour le recruter. Après Sergio Ramos, son compère, parti les yeux rougis à Paris, c'est donc à son tour de dire adieu au Real. Leur duo n'est plus qu'un souvenir. Un bon, certes, mais un souvenir quand même.
Et maintenant ? Le Real, qui a bien tenté de convaincre le Français de rester via le revenant Carlo Ancelotti, n'a pas vraiment le temps de s'apitoyer sur son sort. Le début de la saison, c'est presque demain. Et pour l'instant, on a bien du mal à comprendre le projet mis en place par la Casa Blanca.

Adaptation incertaine mais profil parfait : Varane - Maguire associés, jackpot pour MU ?

Liga
Ancelotti : "Benzema est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps"
IL Y A 3 HEURES
Pour l'heure, le mercato est presque à l'arrêt du côté des arrivées. En fin de contrat avec le Bayern Munich, David Alaba est pour l'instant LA recrue phare de l'été madrilène. Pour le reste : une prolongation in extremis du polyvalent Lucas Vazquez, les retours de Martin Odegaard et Dani Ceballos, ceux de Gareth Bale et Luka Jovic... Parti d'Everton car le Real "ne se refuse pas", Ancelotti va avoir du pain sur la planche si le mercato en reste là. Le premier chantier, forcément, concerne sa défense centrale.

Alaba, marche arrière toute ?

De Varane-Ramos, le Real devrait passer de Nacho-Militao. Ou même David Alaba, qui disait ne pas vouloir jouer dans la ligne défensive. Raté. "Je suis très flexible, ce n'est pas un secret, ça dépendra de l'entraîneur (...) Une défense à quatre ou a trois ? Cela dépend des joueurs, je suis polyvalent et je peux jouer à différents postes", avait-il toutefois expliqué lors de sa conférence de presse. "Don Carlo", qui le connaît bien, pourrait donc envisager de le (re)placer en défense centrale, histoire probablement de limiter les dégâts. Car Florentino Pérez, son président, ne semble pas décidé à recruter. Il y a quelques jours, la presse madrilène annonçait même que cette décision avait été communiqué à l’ensemble de la direction du club.
https://i.eurosport.com/2021/06/01/3143900.jpg
Comme la plupart des clubs, grands comme petits, le Real est lui aussi confronté à la crise économique du moment. "Avec la pandémie, nous sommes tous fauchés", avait notamment lâché Pérez pour justifier le projet avorté de la Super Ligue. Difficile de faire plus clair. Pour la deuxième année consécutive, celui qui était à l'origine des Galactiques doit très sérieusement se serrer la ceinture. L'immobilisme du marché actuel (sauf exceptions) témoigne de la période traversée par le football actuel. Maudite pandémie, foutu Covid. Après s'être séparé du salaire de Ramos, et après avoir renfloué ses caisses grâce à Varane, le Real pourrait profiter du reste du mercato pour se séparer d'autres joueurs, certainement plus indésirables que les deux premiers. Mais comme souvent, les salaires de certains peuvent en effrayer plus d'un.

Le projet Mbappé toujours en marche ?

Pour certains supporters, le spectre de la saison 2018-2019 refait surface. On ne va pas les rassurer en pointant plusieurs différences, quand même : Ramos et Varane étaient encore là, évidemment, puis Marcelo ne semble pas un ancien joueur, certains cadres (Modric, Kroos) étaient plus jeunes, Carvajal ne squattait pas à l'infirmerie... La situation semblait un peu moins arlamante qu'à l'aube de cette saison 2021-2022. C'est dire. La récente défaite en amical face aux Glasgow Rangers n'a pas vraiment arrangé l'humeur des supporters madrilènes.

"Mbappé a trop voulu être le super héros des Bleus, il l'a payé"

Du côté de la capitale espagnole, on assure que Florentino Pérez serait prêt à faire des folies. Problème, c'est pour un seul joueur et il ne semble pas vraiment en vente : Kylian Mbappé. Lundi, Marca parlait de la vente de Varane comme une étape supplémentaire dans le plan qui mène à l'attaquant du PSG. Avec une masse salariale allegée, son hypothétique venue serait même un peu plus simple. En résumé, le Real serait prêt à patienter jusqu'à la fin du mercato pour tenter le coup jusqu'au bout, quitte à ne recruter personne d'autre. Risqué, mais visiblement assumé selon les échos venant d'Espagne.
Liga
Koeman privé de banc deux matches après son exclusion contre Cadix
IL Y A 4 HEURES
Liga
Benzema va-t-il remporter le Ballon d'Or ? "C'est un candidat crédible mais il ne peut pas gagner"
IL Y A 4 HEURES