C'était il y a trois mois seulement. Au cœur de l'hiver, le Real Madrid rêvait d'un été endiablé. Marca révélait une "opération en cours". Celle qui devait permettre au club merengue d'attirer dans la capitale espagnole les deux joueurs les plus prometteurs du football mondial : Kylian Mbappe et Erling Haaland. Deux stars amenées à être les nouvelles figures de proue de la Maison Blanche. Ce rêve a viré au cauchemar en l'espace de deux semaines. City a pris tout le monde de vitesse pour s'attacher les services du buteur norvégien. Et l'attaquant français a préféré, contre toute attente, poursuivre son aventure au PSG plutôt que de rejoindre l'institution dirigée par Florentino Perez.

Son "importance dans le pays" et "le projet qui a changé" : Mbappé explique son choix

Ligue 1
Chelsea, Juventus, Newcastle... : Neymar, des options en questions
26/06/2022 À 22:07
La pilule est dure à avaler. Déjà parce que le Real aurait sûrement agi différemment sur le dossier Haaland s'il avait su que Mbappé allait finalement privilégier le PSG. Surtout parce que le club espagnol doit désormais revoir tous ses plans. Il espérait bien voir sa sagesse sur le mercato ces dernières années récompensée avec la perspective de frapper fort cet été. Son plan si bien ficelé a d'ores et déjà échoué. Mais la nécessité de se renforcer reste la même. L'effectif madrilène, champion d'Espagne en attendant éventuellement un sacre en Ligue des champions, a besoin d'être régénéré tant ses cadres sont vieillissants. Recruter Haaland et/ou Mbappé entrait dans cette logique. Mais le Real doit désormais étudier d'autres pistes pour arriver à ses fins.

Tchouaméni, la cible prioritaire ?

Le dossier Aurélien Tchouaméni est ainsi revenu au centre des discussions dans la capitale espagnole. Le Real suit le milieu monégasque depuis longtemps. Mais l'investissement colossal prévu pour financer l'opération Mbappé avait relégué cette piste au second plan. La décision de l'attaquant parisien de rester à Paris permet au moins au club merengue de disposer de liquidités conséquentes. Il en faudra pour s'attacher les services de Tchouaméni. RMC indiquait dimanche que Monaco ne lâcherait pas son international français pour moins de 80 millions d'euros.
Le Real a des raisons de faire de l'ancien Bordelais une priorité de recrutement. Si la relève existe avec Fede Valverde (23 ans) et Eduardo Camavinga (19 ans), les cadres de son entrejeu, Casemiro (30 ans), Toni Kroos (32 ans) et Luka Modric (36 ans) n'en sont pas moins vieillissants. Tchouaméni ne s'est pas seulement imposé comme l'un des joueurs dominants en Europe au poste de milieu défensif. Il dégage cette maturité et ce leadership qui collent parfaitement à la Maison Blanche. Et sa trajectoire ascensionnelle chez les Bleus témoigne de sa capacité à se hisser au plus haut niveau exigé.

Meilleur milieu de l’année : pourquoi Tchouaméni a mis Rabiot dans le rétro

Autant de qualités qui expliquent aussi pourquoi le Real n'est pas seul sur cette piste. Il doit faire face à la concurrence de Liverpool, son adversaire en finale de la Ligue des champions samedi prochain. Mais aussi du PSG. Paris voit en Tchouaméni le profil qui lui fait défaut au milieu et ferait tout son possible pour l'attirer dans la capitale. Les dernières tendances laissent penser que le Real est en avance sur ce dossier par rapport à Liverpool. RMC annonçait dimanche que Paris était même hors-course. Une hypothèse à confirmer. Mais qui indique que le Real a tout intérêt à agir rapidement pour boucler le transfert du joueur de 22 ans tant il semble promis à un grand avenir.

L'attaque, le vrai chantier ?

Une éventuelle arrivée de Tchouaméni répondrait à un besoin dans l'entrejeu, mais c'est bien le secteur de l'attaque que le Real envisageait de régénérer avec Haaland et Mbappé. Celui sur lequel tous les regards sont désormais braqués maintenant que ces deux pistes se sont envolées. Le club madrilène a cependant déjà de solides arguments dans ce secteur. Vinicius Jr. a pris une nouvelle dimension cette saison pour s'imposer comme l'un des joueurs les plus performants à son poste. Rodrygo signe une campagne éblouissante en Ligue des champions et incarne lui aussi l'avenir de la Maison Blanche en attaque. Et bien sûr, il y a Karim Benzema, l'un des favoris pour le prochain Ballon d'Or, qui semble toujours se bonifier avec l'âge du haut de ses 34 ans.

Benzema déjà sacré ? "Salah et Mané vont connaître une dispersion des voix fatale"

C'est plutôt la perspective d'un manque de profondeur dans ce secteur qui peut pousser le Real à le renforcer. Si Eden Hazard et Marco Asensio pourraient rester, Gareth Bale, Mariano et Isco sont en revanche sur le départ. Plusieurs noms ont déjà été évoqués dans les médias pour répondre à ce besoin. Ils sont ronflants. Les pistes Mohamed Salah et Sadio Mané sont crédibilisées par la proximité de la fin de contrat des deux joueurs de Liverpool (2023). Celle menant à Robert Lewandowski, désireux de quitter le Bayern à un an de la fin de son bail, a aussi du sens pour le Real, ne serait-ce que parce que le Polonais est la priorité du Barça.
Dans l'optique de régénérer l'attaque avec des éléments plus jeunes, le Real penserait aussi à Darwin Nuñez, le buteur uruguayen de 22 ans qui fait le bonheur du Benfica. Mais celui que le club merengue surveillerait de près, c'est Riyad Mahrez. L'Algérien de Manchester City a le profil idéal pour compléter le trio d'attaque madrilène avec Karim Benzema et Vinicius Jr. sur le côté droit. A 31 ans, il n'a plus tout l'avenir devant lui, contrairement à Haaland ou Mbappé. Mais il y a pire comme plan B pour un Real condamné à changer son fusil d'épaule après avoir vu son rêve s'envoler.

Riyad Mahrez lors de Manchester City-PSG en Ligue des champions.

Crédit: Getty Images

Ligue des champions
Incidents au Stade de France : La RATP n'a pas conservé ses images, la SNCF si
10/06/2022 À 17:17
Ligue des champions
Chaos au Stade de France : Les images de vidéosurveillance détruites, pas celles de la police
09/06/2022 À 15:28