Certains supporters de l'Atlético Madrid, accusés d'avoir entonné des chants racistes envers Vinicius Junior lors du derby face au Real Madrid dimanche dernier, sont visés par la justice espagnole. Cette enquête, ouverte à la suite d'une plainte déposée par une association anti-racisme, vise les chants contre le joueur "entendus à l'extérieur et à l'intérieur" du stade de l'Atlético, a annoncé le parquet de Madrid dans un communiqué.
Elle va permettre à la police d'analyser "les enregistrements" vidéo réalisés durant le match "afin d'identifier les personnes ayant usé d'insultes racistes et, le cas échéant, de voir si ces personnes ont un lien avec des groupes violents ou des mouvements d'idéologie extrémiste", est-il précisé. Selon le parquet, l'enquête devra déterminer si "d'autres épisodes à connotation raciste" ont eu lieu contre le joueur "à l'intérieur du stade". Dans ce cadre, des informations seront demandées "aux services de sécurité" de l'Atlético, "qui pourraient aider à clarifier les faits", explique encore le communiqué.
Liga
Le Barça croit au retour de Messi : "Nous savons faire des miracles"
IL Y A 4 HEURES
Je m'attendais à un message fort des clubs contre ce genre de comportement
Lors du derby remporté par le Real Madrid (2-1), des supporters de l'Atlético avaient scandé "Tu es un singe, Vinicius, tu es un singe" avant et pendant le match. Des projectiles, dont des briquets, avaient également été lancés sur le joueur et sur son compatriote brésilien Rodrygo. La Liga avait fait savoir après ces incidents qu'elle signalerait les événements à la commission de discipline de la Fédération espagnole de football. Les dirigeants de l'Atlético avaient quant à eux gardé le silence, suscitant de vives critiques du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez.
"Je m'attendais à un message fort des clubs contre ce genre de comportement (...) Je pense qu'il est important que les clubs de football prennent ce genre de comportement au sérieux et réagissent", a souligné mardi M. Sanchez, qui se définit comme "un grand supporter de l'Atlético Madrid". Le club a condamné quelques heures plus tard des "chants inadmissibles" de la part d'une "minorité de supporters". "Nous n'allons pas permettre à des individus de se cacher derrière nos couleurs pour proférer des insultes racistes ou xénophobes", a-t-il insisté.
Les incidents au stade Metropolitano font suite à la polémique née des propos de l'agent de joueurs Pedro Bravo. Jeudi dernier, lors de l'émission Chiringuito Show, il avait déclaré que Vinicius devrait arrêter de "faire le singe" lors de ses célébrations de buts.
Liga
Après l'OM, Sampaoli rebondit sur le banc de Séville
IL Y A 10 HEURES
Liga
Griezmann bientôt libéré : Le Barça et l'Atlético auraient trouvé un accord
HIER À 10:34