Il y a des jours comme ça dont tout le monde se souvient. En France, le 10 juillet 2018 restera fatalement associé à la démarche de Samuel Umtiti et à l'amertume belge. Ailleurs, la date marque la fin d'une ère : c'est ce même jour que le Real Madrid officialisait le départ de Cristiano Ronaldo à la Juventus Turin, mettant fin à l'extraordinaire rivalité avec Lionel Messi et privant l'Espagne d'une dualité qui a fait grandir la Liga comme aucune autre avant. Le départ de Messi au PSG l'an dernier avait été le dernier clou sur le cercueil d'un championnat qu'on disait amorphe et en pleine régression, aussi bien technique que médiatique.
QUI TERMINERA MEILLEUR BUTEUR DE LIGA ?
Liga
Le retour se précise : Benzema à l’entraînement avec le Real Madrid
IL Y A 3 HEURES
Pourtant, en l'espace de six mois, la Liga est revenue sur le devant de la scène. D'abord grâce à son immortel Real Madrid, revenu d'entre les morts plusieurs fois pour aller se couronner à nouveau au sommet de l'Europe. Inattendu. Mais finalement complètement logique à la vue de la forme de Karim Benzema qui a fini par enterrer tout le monde.
Alors que la liste du Ballon d'Or a été dévoilée vendredi, le Français ressemble à l'autocrate par excellence. Personne ne saurait remettre en cause sa légitimité dorée et les signaux envoyés cet été pointent vers une nouvelle saison canon.

Robert Lewandowki versus Karim Benzema - le duel que la Liga attendait

Crédit: Marko Popovic

Il veut prouver qu'il est meilleur que Benzema
Depuis le départ de CR7, le Français cumule 132 buts et 7 trophées. Impressionnant et pourtant presque anodin à la vue de l'homme qui vient menacer sa mainmise sur la Liga. Et qui n'a toujours pas abandonné l'idée de remporter le Ballon d'Or, récompense dont il fut privé en 2020. Avec le Bayern, sur le même laps de temps, il pèse 193 buts et 9 trophées. Pour mesurer le pedigree d'un attaquant, difficile de faire différemment.
En débarquant au Barça cet été, le Polonais ravive ce duel à distance ô combien symbolique entre le club catalan et le Real Madrid. Chaque semaine, les statistiques des deux hommes seront comparées. Et, dans l'affaire, l'ancienne gâchette du Bayern Munich semble confiante sur l'issue. Son ancien agent, Cezary Kucharski, avait lâché cette petite phrase au début de l'été qui dit beaucoup de l'ambition qui anime Lewandowski. "Il veut prouver qu'il est meilleur que Benzema, c'est une autre raison d'aller au Barça", avait-il expliqué.
Le Polonais a eu le beau rôle en revenant sur ces propos à quelques jours de l'ouverture du championnat. "C’est un joueur extraordinaire, comme il l’a montré lors de la dernière Ligue des Champions, expliquait-il à propos de son nouveau rival. Je ne veux pas me comparer à lui car c’est un nouveau défi pour moi, alors qu’il est lui depuis de nombreuses années et il a prouvé l’année dernière à quel point il est bon. Je me regarde moi-même et mon équipe, pas les autres".

Les plus belles années de leur vie ?

C'est mal connaître Lewandowski que de le croire sur parole. Son obsession pour les sommets se vit aussi à travers la comparaison via les autres. En 2016, après une surprenante 16e place au Ballon d'Or, son tweet rempli d'émojis à destination de France Football avait laissé transparaître une volonté presque maladive d'être considéré parmi les meilleurs. C'est aussi grâce à ça qu'à 33 ans, il apparaît presque dans la forme de sa vie.
"C'est l'un des footballeurs les plus professionnels avec lesquels j'ai travaillé", disait de lui Pep Guardiola. Une phrase qui aurait pu s'appliquer à Benzema, plus vieux d'une année. Là où un duel Haaland-Mbappé avait été imaginé par certains, c'est finalement deux vétérans qui tiendront le haut de l'affiche en Liga. Mais Javier Tebas ne fera pas la fine bouche. Une telle rivalité, c'est tout ce qui manquait à son championnat ces dernières années.

Une dream team : avec Bernardo, le Barça aurait-il le meilleur effectif d'Espagne ?

Liga
Benzema de retour et titulaire : "Il va très bien, il va débuter le match"
IL Y A 3 HEURES
Liga
Clause de la discorde, baisse de salaire : comment Griezmann peut-il se défendre ?
28/09/2022 À 14:43