Le MUC 72 est invaincu depuis cinq matches de championnat consécutifs et sa dernière défaite en date, en demi-finale de la Coupe de la Ligue mercredi dernier à Nancy (2-0), coïncide avec une absence sur blessure de son créateur nippon, Daisuke Matsui. Sans doute pas un hasard. Samedi dernier, à peine remis d'une entorse à une cheville, Matsui a encore livré un match plein lors de la victoire mancelle à domicile contre Nice. Et Le Mans l'a emporté (2-0).
"Daï ne s'était pas entraîné de la semaine, il avait juste fait une séance vendredi, et il a montré qu'il était capable de tenir tout le match, et même si c'était par à coups, par éclairs, il a su être décisif", commentait l'entraîneur sarthois Frédéric Hantz. "Il arrive maintenant à être régulier, c'est bien", se félicite le technicien, qui considère que ce garçon de 24 ans doit encore avoir d'avantage d'impact à l'extérieur.
Match amical
Hakimi déjà décisif, le PSG domine Le Mans
14/07/2021 À 12:05
Le Mondial en point de mire
Ses performances en France lui ont ouvert les portes de l'équipe nationale (4 sélections), où il a marqué des points en inscrivant le but contre l'Angola (1-0) en match de préparation au Mondial 2006 le 16 novembre. Son fan club grossit au Japon, où certains le présentent déjà comme le successeur du célèbre milieu Shunsuke Nakamura. Les journalistes nippons défilent ainsi au stade Léon-Bollée, leur cohorte enflant à mesure que s'approche la Coupe du monde (ndlr : le Japon est dans le groupe F avec le Brésil, la Croatie et l'Australie).
Attendant patiemment la fin des questions de leurs confrères français, les reporters japonais interrogent Hantz à la fin des matches uniquement sur Matsui, puis entourent l'intéressé. "Les Japonais adorent les grands évènements et sont enthousiastes lorsqu'il y a les JO ou la Coupe du monde de foot, autrement, ils suivent le foot mais ne s'enflamment pas pour ce sport", confiait récemment l'intéressé dans la Gazette du MUC 72.
"Je n'ai pas encore gagné ma place pour le Mondial, ajoutait-il. Je dois jouer tous les matches au maximum et continuer à faire de bonnes prestations". D'ici là, Matsui, déniché par les Manceaux à un tournoi international de Toulon, poursuit son apprentissage du football européen. "La plus grande différence concerne l'arbitrage, analysait-il. Au Japon, l'arbitre siffle tout le temps. La condition physique des joueurs est également moins développée". Et de rêver tout haut "d'aller en Coupe d'Europe et de gagner des titres avec le MUC". Son rôle de premier plan en L1 est en tout cas déjà une réalité.
Premier League
Maguire arrêté à Mykonos après une bagarre
21/08/2020 À 13:23
Premier League
Le Leeds de Bielsa défiera Liverpool en ouverture
20/08/2020 À 09:37