Imago

Ben Arfa: départ annulé?

Ben Arfa: parti pour rester?
Par AFP

Le 29/06/2008 à 07:15Mis à jour

La direction de l'Olympique lyonnais a affirmé samedi soir que l'éventualité du transfert d'Hatem Ben Arfa à Marseille n'a pu "finalement" se concrétiser. La réaction de l'OM n'a pas tardé: son président, Pape Diouf, a démenti l'information, assénant un c

"L'Olympique lyonnais informe que l'éventualité du transfert d'Hatem Ben Arfa à l'Olympique de Marseille n'a finalement pu se concrétiser, aucun élément conforme aux demandes de l'OL n'étant intervenu samedi, rendant impossible tout enregistrement postal à destination de la Ligue de football professionnel avant le 30 juin, date butoir signifiée lors des négociations", a indiqué le club rhodanien dans un communiqué publié sur son site Internet.

"L'OL s'étonne de l'information voulant officialiser le transfert diffusée trop hâtivement cette semaine par l'OM alors qu'aucun document n'était signé par les trois parties, et de l'envoi vendredi soir par le club marseillais à la LFP d'une lettre annonçant un contrat qui aurait été signé par Hatem Ben Arfa sans l'accord de l'Olympique lyonnais", ajoute le club champion de France. Au vu du résultat de la négociation, inférieure aux attentes de l'OL, et de l'accord de principe entre les deux clubs trouvé mercredi, l'Olympique lyonnais négociait avec Hatem Ben Arfa l'abandon de sa prime d'intéressement, ce que ce dernier n'a, semble-t-il, pas accepté, bloquant ainsi un accord définitif.

Initialement, le président du club septuple champion de France, Jean-Michel Aulas, avait fixé la barre entre 15 et 20 millions d'euros pour le transfert de son joueur. Toutefois, l'OM et l'OL étaient tombés d'accord mercredi pour un prix très inférieur: 11 millions d'euros fixe et 1 million d'euros de bonus, liés à une qualification en Ligue des Champions du club phocéen. Enfin, l'OL doit bénéficier d'un intéressement de 20% sur une éventuelle revente de Ben Arfa.

Diouf: "Le garçon est chez nous, point final"

La réaction de l'Olympique de Marseille n'a pas tardé. Son président, Pape Diouf, a assuré que le transfert du joueur était effectif en dépit d'un démenti apporté par l'OL, et qu'il appartenait désormais à la Ligue de trancher le litige entre les deux clubs. "Le garçon est chez nous, point final" , a-t-il déclaré. "Il revient maintenant à la Ligue, qui a entre les mains tous les documents attestant de notre bon droit, de trancher", a-t-il expliqué, ajoutant avoir pris connaissance du communiqué de l'OL "avec stupeur et désolation". "Nous avons respecté tous les engagements que nous avons contractés et nous avons en notre possession le document par lequel les deux clubs ont fixé toutes les modalités d'un accord" , a-t-il poursuivi, estimant que la seule erreur dans cette affaire a été commise par Lyon qui a "oublié" une clause d'intéressement du joueur à son transfert.

"Il suffit d'interroger à ce sujet Frédéric Thiriez (président de la Ligue de football professionnel) pour savoir où se trouve la vérité", a poursuivi le président de l'OM, voyant dans le communiqué de l'OL "un misérable catalogue d'omissions et de mensonges" qui révèle "la vraie nature" du président lyonnais Jean-Michel Aulas. Affaire à suivre...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0