Un mercato atone

Un mercato atone
Par Eurosport

Le 01/02/2008 à 15:40Mis à jour

Le mercato s'est achevé. Relativement calme en Ligue 1, il a permis à quelques équipes de se renforcer, à d'autres de tenter quelques paris audacieux. Mais la plupart des formations de Ligue 1 n'en ont pas profité.

LES BONNES AFFAIRES

Lens : LA bonne affaire de ce mercato est sans conteste Nadir Belhadj. Le latéral gauche algérien est passé de Lyon à Lens. Un bon coup pour les Sangs et Or qui ont récupéré Belhadj pour 3 millions d'euros. Un vrai renfort pour le club nordiste dont l'aile gauche de la défense laissait à désirer jusque-là. Loïc Rémy a rejoint lui-aussi le club artésien sous forme de prêt. Un jeune prometteur qui pourrait enfin exprimer son talent sur les terrains de Ligue 1. Enfin Toifilou Maoulida a quitté son calvaire bourguignon pour se relancer dans le Nord. Un pari pour l'instant gagnant puisque le natif de Mayotte a déjà marqué autant de but à Lens qu'à Auxerre.

Lille : Mavuba-Makoun, voilà une charnière de milieux défensifs qui en impose. Le retour de Mavuba en Ligue 1 après un intermède chaotique à Villarreal est une bonne nouvelle pour le LOSC à la recherche d'un second souffle. Et les premières prestations de l'ancien Girondin sous le maillot des Dogues ont plutôt convaincu. L'arrivée de Pierre-Alain Frau est plus risquée. Mais l'ancien Parisien pourrait se relancer dans le Nord au sein d'une équipe où l'attaque affiche des statistiques faméliques.

UN RECRUTEMENT ENIGMATIQUE

Monaco : L'hyperactivité de l'ASM sur le marché des transferts n'a d'égal que le relatif anonymat de ses nombreuses recrues. Le club de la principauté a perdu Koller mais enregistré les arrivées d'Ignacio Gonzalez, Pokrivac et Fabio Santos Romeu. Des joueurs sans réelles références dans les grands championnats européens même si Prokrivac apparaît comme l'un des grands espoirs du football croate. Le cas de Sergio Almiron diffère légèrement. Ce milieu de terrain polyvalent a déjà disputé 10 matchs avec la Juventus cette saison même s'il n'est pas arrivé à s'y imposer.

A noter également la grosse activité d'Auxerre. Le club bourguignon a, certes, perdu Lesage et Maoulida mais s'est renforcé avec les arrivées de Quercia, Popov et Munteanu. Si le premier a quelques références en L1 et en équipe de France Espoirs, les deux autres sont moins bien connus dans l'Hexagone. Munteanu bénéficie d'une solide expérience en Bundesliga (43 matchs) mais reste relativement anonyme en France.

QUELLE LOGIQUE POUR LYON ET MARSEILLE ?

Le recrutement marseillais laisse perplexe également. Kanga Akalé bénéficie d'une certaine expérience en L1, d'une réputation de solide ailier. Mais Eric Gerets ne semble pas particulièrement compter sur l'Ivoirien. Quant à Krupoviesa, ses premières prestations avec l'OM n'ont pas rassuré le Vélodrome et les arrivées de Grandin et Kaboré semblent plus correspondre à des paris sur l'avenir qu'à un réel renforcement de l'équipe première.

DE BELLES SURPRISES ?

Toulouse : Pas d'activité débordante du côté de la Haute-Garonne mais une arrivée qui pourrait être la belle surprise de ce marché hivernal. Ratinho est considéré comme un grand espoir du football brésilien. Professionnel à 18 ans, il est passé par toutes les sélections nationales de jeunes. Suivi par Lyon et l'AS Rome entre autres, Ratinho attise l'appétit de nombreux clubs européens. Mais c'est Toulouse qui a emporté la mise.

Sochaux : Kandia Traoré pourrait enfin se révéler en Ligue 1, sous les couleurs sochaliennes. Revenu de Dubaï, il a inscrit 32 buts avec Le Havre en Ligue 2. L'attaquant ivoirien pourrait-il devenir le buteur que Sochaux attend depuis le début de saison ?

UN MERCATO INUTILE

Beaucoup d'équipes de Ligue 1 n'ont pas profité du mercato pour se renforcer. De fait, le marché hivernal fut très calme dans l'Hexagone. A l'image de Bordeaux, Caen , Strasbourg ou Nancy qui n'ont pas ressenti le besoin de densifier un effectif qui a déjà donné satisfaction en première moitié de saison. Les joueurs partis (Grandin à Caen ou Perrea à Bordeaux) ne sont pas des titulaires mais plus des joueurs d'appoint. Et leurs départs ne devraient pas affaiblir leurs formations.

La donne est différente pour Saint-Etienne. Les Verts ont cherché à se renforcer. En attaque (Aloisio, Quirino) mais surtout dans le couloir gauche de la défense. Mais Berthod n'a pas souhaité venir dans le Forez. Beaucoup de bruits pour rien en somme. Dans la Loire comme dans le reste de la France...

0
0