Auxerre, à l'expérience

Auxerre, à l'expérience
Par AFP

Le 09/08/2008 à 16:30Mis à jour

Après une saison manquée, Auxerre entame ce nouveau championnat par une victoire. Face au promu nantais, l'équipe de Jean Fernandez s'est logiquement imposée 2-1 grâce à des buts signés Jelen et Quercia. Les Canaris devront encore progresser s'ils veulent

AUXERRE - NANTES : 2-1
Buts : Jelen (33e), Quercia (72e), pour Auxerre, De Freitas (67e), pour Nantes.

Après une série de matches amicaux pas forcément probants, l'AJ Auxerre s'est rassuré pour l'ouverture du Championnat en battant le promu nantais (2-1), au terme d'un match enlevé où les équipes ont produit beaucoup de jeu avec plus ou moins de bonheur. Entre un promu nantais et un pensionnaire aguerri de la Ligue 1 disputant sa 29e saison à ce niveau, on aurait pu s'attendre à un choc déséquilibré. Mais, cela n'a pas été le cas. Si Auxerre débutait le match par un bon quart d'heure, Nantes soutenait la comparaison.

Seules une frappe de Jelen (4e) et une reprise de la tête de Coulibaly (5e) était à mettre à l'actif offensif des Bourguignons. Mais au quart d'heure de jeu, les Canaris s'enhardissaient avec Abdoun très efficace sur les coups de pied arrêtés, Babovic très remuant et Klasnic qui pesaient lourdement sur l'arrière garde auxerroise. Mais Riou, le gardien de l'AJA, se montrait impeccable devant Faty (14e) et Klasnic (21e, 25e).

Nantes concède trop de coups de pied arrêtés

Auxerre reculait beaucoup trop devant la fougue des promus nantais concédant de trop nombreux coups de pied arrêtés. Babovic encore (32e), puis Klasnic (34e) obligeaient encore Riou à s'employer efficacement. Mais sur un ballon en profondeur du Polonais Dudka pour son compatriote Jelen, le gardien nantais Heurtebis sauvait son équipe en détournant en corner (35e). Ce n'était que partie remise pour Jelen puisque sur le coup de pied arrêté qui suivait, Pedretti trouvait le Polonais esseulé au deuxième poteau pour l'ouverture du score sur une tête croisée (1-0, 35e).

A la reprise l'entraîneur nantais étoffait son attaque avec l'entrée de Djordjevic. Il avait raison car de Freitas égalisait pour les Nantais par une frappe lointaine à mi-hauteur qui surprenait Riou (1-1, 68e). Et les Bourguignons reprenaient l'avantage sur un beau ballon en profondeur de Lejeune qui trouvait Quercia sur le flanc droit de l'attaque auxerroise. Ce dernier profitait d'une erreur d'appréciation d'Heurtebis pour marquer à ras-de-terre (2-1, 72).

LA DECLA : Michel Der Zakarian (entraîneur de Nantes)

"On a trop joué avec le frein à main en n'accompagnant pas assez nos actions. Sur les deux buts encaissés, je pense qu'ils étaient évitables. Il y a eu des fautes de marquage et ce sont des oublis qui cotent cher. Le contenu du match en deuxième mi-temps était pas mal. Même si on a libéré des espaces, on a essayé de revenir. Les sensations dans le jeu ont été bonnes et les intentions également. Mais il faut amener plus de monde dans le but adverse et s'appliquer dans la dernière passe. J'ai de beaux espoirs pour la suite".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0