Invité du journal Le Progrès, Karim Benzema a répondu dans l'édition de jeudi aux questions des lecteurs du quotidien lyonnais. Des lecteurs qui sont aussi des supporters de l'OL. Comme tout le monde, ils se demandent si l'idole de Gerland sera encore là l'été prochain, à la reprise de l'entraînement. Affable, soucieux de ne pas être langue de bois sans trop se dévoiler, Benzema a confié qu'il n'avait pour l'heure rien décidé quant à son avenir. "Mon départ n'est pas d'actualité", a-t-il assuré. Ce qui, dans le monde merveilleux et si subtil des transferts, ne veut pas dire qu'il ne partira pas.
Karim Benzema souhaite évoluer dans un club capable d'assouvir ses ambitions sportives, la principale étant de pouvoir remporter la Ligue des champions. "L'idéal serait de gagner la Ligue des Champions avec l'OL", explique-t-il. Reste à savoir si ce projet est réaliste à l'heure actuelle. Les prochaines semaines permettront d'en savoir davantage à ce sujet, puisque Lyon va se frotter au FC Barcelone en huitièmes de finale de la Ligue des champions, stade de la compétition auquel l'OL a été éliminé ces deux dernières années. Un troisième échec consécutif pèserait sans doute lourd dans la balance.
"D'abord le projet sportif"
Ligue 1
Juninho : "Ne pas calculer"
19/02/2009 À 10:00
L'attaquant international ne le cache d'ailleurs pas. "On verra après les deux matches contre Barcelone ce qui se passera", avoue-t-il. Sous-entendu, si l'OL venait à boire la tasse contre les Catalans, si la différence de niveau entre son club de toujours et ce qui se fait de mieux en Europe s'avérait trop criante, Benzema commencerait probablement à envisager de poursuivre sa carrière ailleurs que sur les bords du Rhône. Au-delà de la confrontation directe, c'est donc une partie du prochain visage de l'OL qui pourrait se dessiner face au Barça.
En attendant, la star des Gones ne veut pas se précipiter. Il sait qu'il n'aura que l'embarras du choix. "Je me sens bien à Lyon. J'aime bien aussi des grands clubs étrangers comme le Barça, le Real Madrid, l'Inter Milan et l'AC Milan, lance-t-il comme pour lâcher autant de pistes. Je ne parle pas de départ mais si c'était le cas, c'est d'abord le projet sportif qui entrerait en ligne de compte". Sous contrat jusqu'en 2013 (il a prolongé pour la troisième fois en mars 2008), Karim Benzema vaut très cher mais le Barça, par exemple, le verrait bien en successeur de Samuel Eto'o. Il sera de toute évidence très sollicité.
La perspective de la Coupe du monde 2010 peut-elle l'inciter à la stabilité? Pas forcément. "C'est vrai. Il y a la Coupe du monde dans un an et à chaque fois qu'un jeune tente une autre aventure avec cette échéance, on s'interroge. Mais je ne veux pas me prendre la tête avec ça", reprend-il. Une chose est sûre. Par l'évidence de son talent, Benzema a prouvé à maintes reprises qu'il pouvait tirer l'OL vers le haut, y compris en Ligue des champions. C'est maintenant à son club de montrer que la réciproque est vraie. Sinon, Lyon devra se résoudre à perdre sa pépite. Sans doute dès cette année.
Téléfoot
Ligue 1: Lyon peut-il être détroné?
15/02/2009 À 14:11
Ligue 1
"90 minutes de bonheur", "cadeau de Noël", "libération": 30.000 supporters ont retrouvé le Vélodrome
31/07/2021 À 21:24