Diouf et l'OM, c'est fini

Diouf et l'OM, c'est fini
Par Eurosport

Le 18/06/2009 à 08:00Mis à jour

Pape Diouf n'est plus le président de l'Olympique de Marseille. Un communiqué de Robert Louis-Dreyfus l'a officialisé mercredi soir : "Après cinq années de Présidence, Pape Diouf va quitter ses fonctions." Diouf aurait refusé les conditions proposées par RLD et présenté sa démission.

Pape Diouf n'est plus le président de l'Olympique de Marseille. L'actionnaire principal du club phocéen, Robert Louis-Dreyfus l'a officialisé ce mercredi soir dans un communiqué : " Après cinq années de Présidence, Pape Diouf va quitter ses fonctions. Je tiens à le féliciter pour le travail accompli au sein du club. Il a été un grand Président qui a oeuvré pour le bien de l'Olympique de Marseille." Après cinq ans passés à la tête de l'OM, Pape Diouf quitte donc ses fonctions mais RLD ne précise pas les raisons du divorce : "Malheureusement, les divergences apparues nous empêchent de poursuivre l'aventure", se contente-t-il de souligner.

On y voit un peu clair ce matin concernant les motifs du départ de Pape Diouf. Comme nous vous l'annoncions hier, Diouf n'a pas accepté les conditions proposées par Robert Louis-Dreyfus pour rester à la tête du directoire de l'OM. Selon le quotidien La Provence, RLD aurait demandé la tête de Julien Fournier, secrétaire général du club et proche de Diouf. L'actionnaire de l'OM et son avocat (Xavier Bucobza) souhaitaient retirer à Fournier les "signatures du club dont il était titulaire". Diouf a refusé. Il ne voulait pas qu'un proche de RLD (Vincent Labrune ?) signe tous les documents administratifs et, notamment, les transferts, sujets très sensibles à Marseille.

Après plusieurs jours qui ont fait trembler les coulisses de l'OM, le conflit qui opposait l'ancien agent de joueurs à Vincent Labrune, président du conseil de surveillance, aura donc eu raison de Diouf. Mais le conflit opposant les deux hommes n'est pas la seule cause du divorce. On reprochait à Diouf le départ d'Eric Gerets alors que RLD lui aurait demandé de le conserver à tout prix. Son "lapin" au conseil de surveillance, mercredi dernier, était mal passé. Et les récentes déclarations du président, affirmant qu'il était le seul décideur à l'OM, avaient également irrité l'entourage de Robert Louis-Dreyfus.

Tout à reconstruire

Quoiqu'il en soit, c'est désormais tout l'Olympique de Marseille qui plonge dans une crise de gouvernance. Car si l'OM n'a plus de président, son directeur sportif José Anigo, qui a lié son sort à celui de Diouf, devrait lui aussi claquer la porte. C'est donc tout le secteur sportif qui est à reconstruire autour de Didier Deschamps, lui-même choisi par...Pape Diouf. L'OM prend également le risque d'accuser quelques longueurs de retard sur certains de ses concurents en matière de transfert. Les contacts noués par Diouf et Anigo ces dernières semaines pourraient bien tomber à l'eau et l'image que renvoie le club avec cette nouvelle crise pourrait effrayer d'éventuelles recrues.

"De nouveaux défis sont désormais à relever. Didier Deschamps, le nouvel entraîneur, les incarnera sur un plan sportif. Un nouveau Président sera nommé dans les prochains jours ", conclut le communiqué sur le site officiel de l'OM. Reste à savoir également comment vont réagir les supporters de l'OM : "Que ceux qui s'attaquent à Pape Diouf sachent qu'ils nous trouveront en travers de leur route et qu'ils ne seront jamais les bienvenus à Marseille", avaient-ils écrit dans un communiqué commun. Si le conflit RLD-Diouf a connu son épilogue, le climat est sans doute loin d'être apaisé à Marseille.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0