Ilan délivre les Verts

Ilan délivre les Verts
Par Eurosport

Le 09/03/2009 à 08:00Mis à jour

Saint-Etienne s'est imposé sur sa pelouse face à Nantes grâce à un doublé d'Ilan (2-1), dimanche en clôture de la 27e journée de Ligue 1. Avec 29 points, les Verts sortent de la zone rouge et reviennent à hauteur de leur adversaire du soir.

SAINT-ETIENNE-NANTES : 2-1
Buts : Ilan (11e s.p et 30e) pour Saint-Etienne, Klasnic (6e) pour Nantes

Cette fois, les Verts n'ont pas craqué. Rejoints au score dans les ultimes secondes lors de leurs deux derniers matches, les hommes d'Alain Perrin ont tenu bon face au vieil ennemi nantais. Et ce n'est que justice tant les Stéphanois auront dominé ce match, laissant une impression bien loin de refléter leur avant-dernière place avant le début de la rencontre. C'était plutôt le Saint-Etienne flamboyant de la Coupe de l'UEFA qui s'est dressé devant les Canaris... Un obstacle qui s'est révélé trop haut pour le FCN qui restait pourtant sur une dynamique positive à l'extérieur.

Les aises des Nantais hors de leurs bases se confirment rapidement. Un coup-franc ciselé par Da Rocha trouve la tête de Klasnic dès la 6e minute. Oublié par une défense verte étrangement statique, le Croate ne se fait pas prier pour tromper Janot, qui ne peut qu'effleurer le cuir (1-0). Le Chaudron est instantanément refroidi mais il va vite se réchauffer et c'est un véritable coup du sort qui va remettre les hommes de Perrin en selle. En effet, sur un centre anodin, le malheureux Moullec, voulant sans doute remettre le ballon de la poitrine à son gardien, commet une main dans sa surface ! Le geste est aussitôt sanctionné d'un penalty qu'Ilan transforme avec sang-froid (11e). Saint-Etienne est relancé et Ilan est en état de grâce.

Ilan... de grâce

Impressionnant depuis le début du match par ses dribbles, le Brésilien va réaliser le chef d'oeuvre de la rencontre. Parti de loin, l'attaquant de l'ASSE s'avance sans être attaqué, puis il s'appuie sur un appel de Gomis pour déclencher une frappe surpuissante qui va se ficher dans le petit filet d'Alonzo (30e). Geoffroy-Guichard explose sur ce coup de canon et, dans la foulée, l'intenable Payet est tout près d'alourdir l'addition. Asphyxiés, les Canaris n'arrivent plus à franchir la ligne médiane et c'est avec soulagement qu'ils accueillent la mi-temps.

Les 45 dernières minutes ne seront pas à la hauteur du spectacle proposé en première période. Après avoir tenté d'enfoncer le clou (à l'heure de jeu, les Stéphanois "mènent" 7 occasions de but à 1), les Verts vont baisser de pied, quitte à se faire peur dans les dernières minutes. Ce qui sera le cas à la 80e minute quand Poulard va s'élever au dessus de tout le monde pour placer un coup de tête qui fracasse la barre de Janot ! Verts de peur sur ce coup-là, mais finalement vainqueurs, les Stéphanois sortent enfin de la zone rouge grâce à ce succès. Désormais 17e, ils rejoignent même leurs adversaires du jour avec le même nombre de points (29) mais restent derrière au bénéfice d'une meilleure différence de buts en faveur des Canaris. Maigre consolation pour les battus du soir.

LA DECLA : Alain Perrin (entraîneur de Saint-Etienne)

"Il était très important de gagner à domicile. Cela valorise le nul obtenu à Monaco dimanche dernier. Nous avons encore souffert sur phases arrêtées sinon j'ai été satisfait de l'investissement des joueurs. Je déplore toutefois ce manque d'efficacité offensive. Nous aurions pu marquer un but de plus, ce qui nous aurait permis de passer devant Nantes au classement. En fin de match, nous avons souffert sur quelques situations chaudes. Il y a eu un peu de nervosité en fin de match en raison de la psychose de prendre encore un but dans les derniers instants. Le fait d'avoir égaliser a évité à l'équipe de voir le doute s'installer. Dans la finition, nous avons manqué de précision sur un terrain difficile. L'important est d'avoir pris les trois points. Nous sortons de la zone de relégation mais c'est anecdotique car tout le monde se tient en peu de points. La différence se fera sur la continuité mais pas sur un match. C'est sur la continuité du jeu et des résultats que l'on pourra s'extirper. Maintenant, nous allons avoir deux matches à l'extérieur. Cette semaine, nous allons jouer en Coupe d'Europe et il faudra gérer l'état de fraîcheur des joueurs mais la préoccupation c'est Grenoble derrière le Werder Brême et il n'est ainsi pas évident d'avoir des principes de jeu. Il y a un petit casse-tête pour faire une équipe équilibrée et défendre nos chances à Brême".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0