. LA FORME DU MOMENT

Elle est identique. C'est simple : Marseille et Bordeaux tournent à plein régime. Une semaine après avoir laissé des plumes contre Toulouse (2-2), le club phocéen a ainsi remis les pendules à l'heure sur la pelouse de Nice (0-2) en signant une 11e victoire à l'extérieur en 18 matches. Avec 39 points décrochés depuis la 20e journée, l'équipe d'Eric Gerets engrange les points comme des perles. Mais voilà, personne ne s'emballe au sein du club. L'OM n'est en effet pas tout seul. Inlassablement, Bordeaux suit le rythme infernal imposé par l'OM. "Je pars de l'hypothèse que nous devons gagner tous nos matches", pour être champion, a ainsi mis en garde le président marseillais Pape Diouf.

Ligue 1
La lutte reste indécise
14/05/2009 À 11:45

Mercredi, les Girondins ont encore démontré leur mental de fer. Comme face à Rennes (2-3), les coéquipiers de Yoann Gourcuff ont trouvé les ressources psychologiques pour renverser la vapeur et supporter la pression imposée par l'OM qui avait gagné quelques heures avant. L'OM est prévenu : Bordeaux, qui reste sur huit victoires de suite, ne lâchera rien. "Marseille a gagné à l'extérieur. Bravo à lui. On a gagné à l'extérieur. Bravo à nous. C'était une journée pour rien", résume Laurent Blanc.

. LES FACTEURS X

Si Marseille et Bordeaux caracolent en tête du championnat, deux joueurs n'y sont pas étrangers : Mamadou Niang et Yoann Gourcuff. L'attaquant sénégalais de l'OM est revenu à son meilleur niveau. Très actif sur son côté gauche, il martyrise les défenses adverses. Cerise sur le gâteau : le Marseillais n'oublie pas non plus d'être décisif. Mercredi, il a ainsi inscrit son troisième but en trois journées, son cinquième sur les six derniers matches. "Je crois que la moindre des choses est de souligner sa performance ", reconnaît Eric Gerets plein d'admiration.

Mais Bordeaux tient aussi son leader en la personne de Yoann Gourcuff. Le Breton est l'homme providentiel des Girondins cette saison. Et surtout, depuis trois journées. Auteur face à Valenciennes de son quatrième but sur les trois dernières journées de L1, l'ancien Rennais répond présent dans ce sprint final. Mercredi, il a en plus été à l'origine du premier but des Marine et Blanc. Devant la forme affichée par les deux hommes, on en arrive à se demander si ce mano à mano entre l'OM et Bordeaux ne pourrait pas se résumer à un duel à distance entre Gourcuff et Niang ? Alors qui craquera le premier ?

. LE CALENDRIER

Tous les matches valent désormais de l'or. Et à première vue, Bordeaux aurait un léger avantage si on se penche sur le calendrier. Avec deux matches de suite à disputer à la maison contre Le Mans et l'AS Monaco puis une dernière rencontre à jouer à Caen, les Girondins ne vont plus rencontrer de formation présente dans la première partie de tableau. A l'inverse, l'OM n'est pas gâté par le calendrier. Dimanche, c'est un Lyon revanchard qui se présente au Vélodrome dans un choc très attendu. L'équipe phocéenne devra ensuite se déplacer chez une formation de Nancy, qui a retrouvé ses valeurs depuis peu. Et enfin, c'est Rennes, désireux d'accrocher l'Europa League qui viendra à Marseille. Alors avantage Bordeaux ? A première vue oui. Mais attention : défier une équipe qui lutte pour la relégation n'a jamais été gagné d'avance...

Ligue des champions
Récital et "pincement au cœur" : c'était le soir de Valbuena
21/10/2020 À 22:53
Ligue des champions
Les notes : L'aplomb de Gueye, le fantôme de Payet
21/10/2020 À 21:20