GRENOBLE-LYON : 0-2
Buts : Ederson (14e) et Delgado (77e)
Trois tirs cadrés, deux buts. Lyon a fait preuve d'une efficacité maximale en terre iséroise. Il fallait bien ça pour se sortir de cette mauvaise passe (une seule victoire lors des six derniers matches) et éteindre le feu qui commençait à se propager dans les rangs rhodaniens. Face à des adversaires parfaitement organisés, les septuples champions de France ont su profiter des quelques rares erreurs de l'arrière-garde du GF38 pour les exploiter au mieux.
Démonstration dès la 14e minute. Malgré une supériorité numérique incontestable (6 contre 2), les défenseurs grenoblois laissent Benzema trouver Ederson. Le Brésilien, contré une première fois, a le temps de se relever pour ajuster tranquillement Wimbée (0-1, 14e). Impardonnable à ce niveau. Pour autant, les lacunes lyonnaises apparues ces dernières semaines ne s'effacent pas par la seule grâce de ce but. Les flancs de l'OL sont toujours aussi perméables et les hommes de Bazdarevic s'y engouffrent joyeusement. Sur un coup franc excentré, Feghouli enroule magnifiquement sa frappe qui trouve successivement la barre transversale, puis le bout des doigts de Lloris (39e). Un petit miracle...
Ligue Europa
"On a vraiment bien joué" : À l'OL, tout ou presque a changé mais pas son ADN européen
HIER À 22:20
Delgado le libérateur
A la reprise, les Rhodaniens offrent un visage séduisant avant de grimacer de nouveau. Sur le reculoir, ils se contentent d'attendre les Grenoblois dans l'espoir de placer un contre assassin. Une tactique qui va rester longtemps vaine avant qu'un double coup de poignard ne donne raison à Claude Puel. Au manche : Kim Källström, qui adresse un centre parfait, et à la lame Cesar Delgado, dont la reprise de volée glissée laisse Wimbée sans rémission (0-2, 77e). Dès lors, Lyon déroule.
Comme rassuré par cet avantage, le champion de France en titre retrouve même de sa superbe pas si lointaine et la fluidité de son jeu. Il aurait même pu inscrire un troisième but par Toulalan, parfaitement servi par Benzema, sans la présence du poteau (88e). Nul doute que Lyon, assuré de conserver sa place de leader à l'issue de cette 21e journée, se contentera de ce score final. L'heure n'est pas encore à la fine bouche...
LA DECLA : Honorato Ederson (buteur de Lyon)
"J'ai marqué, c'est bien et quand il y a la victoire au bout, c'est encore plus beau. Il faut donc continuer. Cette victoire nous fait du bien après une période un peu plus difficile au niveau des résultats. Cela fait du bien de gagner. Il faut que nous continuions avec cette culture de la gagne. C'est réconfortant pour la suite. Nous avons joué en groupe solidaire au sein duquel chacun avait envie de faire les efforts pour l'équipe. Après, nous avons les qualités pour jouer. Il faut conserver cela et cela devrait nous permettre de faire une bonne saison."
Ligue Europa
Un chef d'oeuvre et une victoire : l'OL ne badine pas avec l'Europe
HIER À 20:52
Ligue 1
Messi-Boateng, un dribble passé à la postérité
HIER À 15:23