LYON - SOCHAUX : 2-0
Buts : Ederson (14e) et Mounier (71e)
Claude Puel peut respirer. Du moins pour quelques jours. Après quatre défaites consécutives, dont deux en championnat, Lyon renoue avec la victoire en dominant Sochaux à domicile (2-0). Les critiques s'apprêtaient à s'abattre sur le coach des septuples champions de France mais les choix du technicien ont été déterminants dans le premier succès des Gones depuis le 21 février (victoire 0-2 à Nancy). Benzema est encore resté muet mais la défense et surtout Lloris ont tenu et Lyon retrouve son habituelle place de leader, abandonnée moins de vingt-quatre heures à l'OM.
Puel peut savourer car, malgré l'optimisme affiché, les doutes et les interrogations quant à sa capacité à remobiliser un groupe meurtri par la gifle barcelonaise étaient nombreux. C'est une équipe lyonnaise encore plus inédite que prévu qui se présente sur la pelouse de Gerland. Obligé de faire confiance à une charnière centrale Bodmer-Toulalan en raison de la suspension de Cris et des blessures de Boumsong et Mensah, Puel décide également d'aligner Ederson en pointe et Benzema sur le côté gauche. Cette option audacieuse se révèle payante puisqu'après une tête de peu à côté sur corner (8e), le Brésilien ouvre le score en enchainant contrôle de la poitrine et frappe puissante aux six mètres après un excellent service de Delgado (1-0, 14e). Lyon mène et peut se détendre.
Ligue 1
Fragilisé, Lyon ne digère pas ses 3 expulsions : "On n'avait aucune raison de se faire agresser"
02/05/2021 À 22:51
Lloris dégoûte Sochaux
Les Lyonnais tombent même dans le relâchement. Si Delgado reste tranchant sur la droite, le bloc-équipe s'étire sérieusement. Malgré le manque d'agressivité des Sochaliens, Juninho joue trop tranquillement pendant que Kallström se précipite et rate plusieurs ouvertures vers Benzema. Les défenseurs manquent également de concentration et le duo d'attaque sochalien, pourtant livré à lui-même, saisit les moindres chances. Erding intercepte ainsi la très hasardeuse passe en retrait de Grosso avant d'être repris dans l'axe (20e) ou s'offre un petit pont sur Toulalan, bien suppléé par Clerc (28e). Sverkos, lui, n'hésite pas à décocher une énorme volée de vingt-cinq mètres et oblige Lloris à boxer en corner (23e).
De part et d'autre, les attaquants ont clairement le dessus sur les défenseurs mais si les Lyonnais ne forcent pas trop leur talent, les Sochaliens, eux, jouent les coups à fond. Eux qui ont toujours marqué lors de leurs douze derniers matches de championnat se heurtent pourtant sans cesse à l'intraitable Lloris qui remporte ses duels face à Erding (50e et 80e) et détourne de justesse le tir à bout portant de Sverkos (64e). L'arrière-garde lyonnaise souffre mais Mounier, à peine entré en jeu, délivre Gerland en profitant d'une lumineuse ouverture aérienne de Juninho (2-0, 71e). Les Sochaliens se sont certainement montrés trop joueurs dans cette partie et ont manqué de réalisme devant et de hargne dans l'entre-jeu pour faire douter leurs adversaires. Ils restent aux portes de la zone rouge pendant que Lyon récupère le fauteuil de leader qu'il détient depuis la cinquième journée.
Ligue 1
Lyon s'accroche au podium, Monaco s'éloigne du titre : folle soirée à Louis II
02/05/2021 À 20:55
Ligue 1
Ben Yedder, une aubaine aussi pour Deschamps ?
01/05/2021 À 21:46