Nantes sans garantie

Nantes sans garantie
Par Eurosport

Le 03/05/2009 à 10:30Mis à jour

Avant de défier Le Havre lors de la 34e journée de Ligue 1, Nantes ne présente toujours pas une identité sur laquelle s'appuyer pour lutter pour le maintien. A cinq journées de la fin, Elie Baup n'a pas réussi à imposer un style. Et le FCN est sans assurance.

La fin de saison approche à grand pas. Et Nantes est toujours dans le flou. Avec 33 points au compteur, le futur du FCN s'écrit toujours en pointillés. Jusqu'à la dernière journée, la Maison Jaune va devoir se battre pour éviter la Ligue 2 et poursuive son aventure dans l'élite. Mais, le mal est plus profond qu'un simple manque de points. Depuis son arrivée, Elie Baup tâtonne toujours. Jamais, il n'a pas encore réussi à trouver une équipe type digne de ce nom. La patte Baup se fait même cruellement attendre car les bases de la Maison Jaune sont toujours aussi fragiles.

Résultat : le FCN n'a pas d'identité. "On n'a pas vraiment trouvé une marque forte, contrairement par exemple à Nancy (...). On a alterné au cours de la saison des moments sur un mode d'engagement athlétique, d'autres où on a essayé de construire du jeu, d'avoir un milieu technique, de partir par du jeu au sol. D'autres fois, c'était une mixité qui ne nous avait pas réussi". Après une éclaircie contre Nice (victoire 2 à 0) qui avait mis un terme à neuf matches sans succès, l'équipe ligérienne est ainsi retombée dans ses travers contre Nancy (0-2).

Baup est optimiste

Entre lacunes techniques et tactiques, le manque de percussion, une attaque inoffensive et une communication presque inexistante en défense, la formation nantaise a surtout démontré lors de cette rencontre en Lorraine qu'elle n'avait pas de marque de fabrique. Et ça fait terriblement défaut à l'heure où les Nantais sont en quête de points : "C'est un peu l'identité de l'équipe qui n'est pas assez affirmée, même si nous pratiquons moins de jeu direct. On ne peut pas vivre uniquement dans l'enjeu, le résultat, il faut essayer d'agir sur le fond", avoue Baup.

Si les signes sont inquiétants, Nantes tente toutefois de positiver avant de recevoir Le Havre dans un match crucial pour le maintien. Car l'état d'esprit porte à l'optimisme. Les Canaris démontrent un supplément d'âme pour lutter jusqu'au bout. "Notre vestiaire est uni. Il y a eu beaucoup de mouvements dans les compositions d'équipe. Tout le monde est concerné, mobilisé. Il n'y a pas d'exclu. Tout le monde est concerné par le maintien et c'est une des forces qu'il faut activer. Tout le monde croit au maintien et tout le monde veut se battre", explique Baup sur le site officiel du club. Ça tombe bien car Nantes va encore devoir changer son onze puisqu'Aurélien Capoue (blessé) et William Vainqueur (suspendu) ne seront pas la partie. Alors les Nantais n'ont qu'un espoir : que le turnover permanent se transforme en force dans cette fin de saison...

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0