Paris en balade à Nantes

Paris en balade à Nantes
Par Eurosport

Le 07/02/2009 à 08:30Mis à jour

Attendus au tournant à Nantes, les hommes de Paul Le Guen repartent de La Beaujoire avec une facile victoire, lors de cette 23e journée (1-4). Avec ce succès, le PSG consolide sa troisième place et met la pression sur Bordeaux et Lyon, qui joueront diman

NANTES - PSG: 1-4

Buts: Abdoun (35e) pour Nantes, Giuly (12e, 50e), Luyindula (20e), Sessegnon (71e).

Balayé par Bordeaux mercredi soir en Coupe de la Ligue (0-3), perturbé par la mise à pied de Mateja Kezman et la blessure de Guillaume Hoarau, le PSG a bien mieux terminé la semaine qu'il ne l'avait commencée. Encore une fois, alors que l'on croyait les Parisiens sonnés, la réponse est venue du terrain. Faciles vainqueurs de timides Nantais (1-4), les hommes de Paul Le Guen démontrent une nouvelle fois les capacités mentales dont une équipe a besoin dos au mur. Avec ce succès, la formation parisienne conforte sa troisième place au classement et revient à hauteur des Bordelais, leur bête noire de la saison. C'est moins glorifiant du côté des Canaris. En forme ces dernières semaines, les joueurs d'Elie Baup ont vécu un véritable naufrage à La Beaujoire. La course au maintien est toujours d'actualité.

Comme à chaque fois cette saison, la formation du président Bazin a su trouver les ressources nécessaires pour faire face à l'adversité. Depuis le 11 janvier dernier et la défaite en Gironde (4-0), les Parisiens enregistrent leur troisième victoire consécutive. Sur la pelouse du FCN, les coéquipiers de Claude Makelele, de retour face à son ancien club, ont déployé une qualité de jeu rarement entrevue cette saison. A l'unisson, Mickaël Landreau et Jérôme Rothen plaçaient cette rencontre comme la plus aboutie depuis le début de saison. "Un énorme match, peut être le meilleur " pour le portier parisien. "Collectivement on était comme d'habitude, mais individuellement on a été plus fort ", soulignait le gaucher, auteur d'une bonne prestation dans son couloir.

Giuly de retour en forme

Alignant pour la première fois de la saison, le duo Luyindula-Giuly, Paul Le Guen s'est rapidement vu confirmer une tendance. Cette saison, son groupe possède des ressources dans le secteur offensif. La performance des deux joueurs a fait oublier le forfait sur blessure de son meilleur buteur. Preuve du réservoir parisien. Le technicien breton a des problèmes de riche. Après les bonnes performances de l'ancien Lyonnais, c'est au tour de Ludovic Giuly de briller, avec deux buts à la clé. D'entrée de jeu, l'ancien Monégasque se met en évidence avec une frappe sur le poteau que détourne Alonzo (7e). La récompense viendra cinq minutes plus tard avec une offrande de la défense nantaise, que transforme le natif de Lyon (0-1, 12e). Bien lancé, Paris continue son travail de sape et double la mise par Luyindula (0-2, 20e). KO, les Nantais réduisent le score par Abdoun, sur un penalty offert par monsieur Castro (1-2, 35e).

Le second acte sera du même acabit. A Paris les occasions, à Paris les buts. Ludovic Giuly (1-3, 50e) et Stéphane Sessegnon (1-4, 71e) alourdissent le score. Apathiques, passifs, consternants, les joueurs d'Elie Baup ne trouveront jamais les vertus pour sortir la tête de l'eau. Seul des frappes de Capoue (60e, 76e) et Rodelin (79e) obligent Landreau à se mettre en action. "Ne pas les regarder jouer". C'était le souhait du technicien nantais. La communication est à revoir chez les Canaris. Peu importe pour les Parisiens qui s'installent un peu plus sur le podium. De là à voir plus haut? Un pas que s'empresse de franchir Jérôme Rothen, "on est dans le bon wagon. Il faut continuer, en jouant comme ça, on peut viser haut". Des propos qui traduisent l'ambition naissante de ce groupe. En cas de victoire lors de la réception de Saint-Etienne samedi prochain, Paris ne pourra plus se cacher.

LA DECLA: Paul Le Guen (entraîneur du PSG)

"C'est une victoire incontestable. On a vraiment fait ce qu'il fallait. On a dominé. On a été solide. On a eu beaucoup d'occasions, c'est une vraie performance après le match de mercredi (battu 3-0 par Bordeaux au Parc en demi-finale de la Coupe de la Ligue). Nous avons trouvé des ressources, et cela nous place très bien au classement. Le titre ? Non... Bordeaux et Lyon ont des effectifs plus conséquents que le nôtre. On veut les titiller, mais est-ce qu'on peut ? Nous avons encore la Coupe de France et la Coupe d'Europe. Mais le championnat est la base de tout. Nous sommes dans les trois premiers, et sur le match de ce soir, c'est mérité."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0