AFP

Paris reste au contact

Paris reste au contact
Par Eurosport

Le 18/01/2009 à 13:15Mis à jour

Après la lourde défaite concédée à Bordeaux (4-0), le Paris Saint-Germain s'est repris et a battu Sochaux (2-1) au Parc des Princes lors de la 21e journée de Ligue 1. Grâce à Hoarau et Luyindula, tous deux buteurs, les Parisiens restent dans la roue des c

PSG - SOCHAUX : 2-1
Buts : Hoarau (45+2, sp) et Luyindula (62e) pour Paris - Sverkos (50e) pour Sochaux

Après la "claque" reçue à Bordeaux une semaine plus tôt (4-0), le PSG voulait se rassurer en recevant Sochaux. C'est chose faite. Grâce à des buts de Hoarau (45+3) et Luyindula (62e), le club de la capitale s'impose (2-1) et reste au contact du groupe de tête. Une victoire qui fait du bien aux hommes de Paul Le Guen. Avec 36 points, son équipe n'accuse que six unités de retard sur le champion en titre et deux points sur la troisième place. De quoi faire rêver les supporters. On ne peut pas en dire autant du côté des Doubistes, qui repartent du Parc avec une nouvelle défaite à l'extérieur (ndlr: sixième de la saison) et une dangereuse dix-huitième place au classement.

Le technicien breton avait décidé d'innover au coup d'envoi. Peu adepte des changements en championnat, le natif de Pencran a surpris tout son monde en titularisant Luyindula et Sakho aux dépens de Giuly et Traoré. Une juste récompense pour ces deux joueurs, surtout pour l'ancien Lyonnais, en forme ces dernières semaines. Un choix plus que réussi pour le coach parisien. D'entrée de jeu, Luyindula se signale par ses déplacements et sa disponibilité sur le front de l'attaque. Lancé à la limite du hors-jeu, l'international se présente seul face à Gavanon, qui stoppe le ballon des mains... en dehors de la surface. Le gardien sochalien écopera d'un simple carton jaune (15e).

Un tournant bien négocié

En première période, Sochaux souffre et Paris pousse. Toujours aussi volontaire, Luyindula n'est pas loin d'ouvrir le score, mais fait preuve de maladresse (28e) ou tombe sur un bon Gavanon (22e). Sochaux pensait avoir fait le plus dur, mais sur un contact entre Perquis et Rothen (45+2) dans la surface, l'arbitre n'hésite pas à siffler un penalty que transforme Hoarau (1-0). On pense alors que Paris a fait le plus dur, mais au retour des vestiaires, Sverkos, transparent jusqu'ici, réussi un bel enchainement, contrôle poitrine et frappe du droit qui surprend Landreau et termine au fond des filets (1-1, 50e). Dépassés pendant dix minutes, Paris se reprend avec un but sur corner, tiré par Rothen et récupéré par Luyindula après une tête ratée de Zoumana Camara (2-1, 62e).

Les protégés de Charles Villeneuve, souriant cet après-midi malgré ses relations tendues avec Sébastien Bazin, ne commettront pas deux fois la même erreur."On savait que ça n'allait pas être évident, sur la première période, on mérite de gagner ", soufflera Rothen. "C'était un match tournant, soit on recollait, soit on décrochait, on est à six points de Lyon, c'est agréable" ajoutera-t-il. Le PSG continue à rêver, tout simplement. En cas de victoire face à Caen lors de la prochaine journée, les coéquipiers de Claude Makelele, sorti à la pause en raison d'une béquille, peuvent donner encore plus de consistance à leurs ambitions nationales.

LA DECLA : Paul Le Guen (entraîneur du PSG)

"On reste au contact, derrière mais au contact. C'était un rendez-vous important, c'était bien de renouer avec le succès. On a eu chaud durant dix minutes un quart d'heure en deuxième période mais après cela allait. On joue souvent et faire des matches tous les trois-quatre jours c'est compliqué mais il faut afficher plus de maîtrise. Je retiens le côté positif de la victoire. On a 36 points, on est engagé dans les coupes, le groupe vit bien."

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0