Rémy 2, Lorient 0

Rémy 2, Lorient 0
Par Eurosport

Le 11/04/2009 à 09:30Mis à jour

Nice a pris le meilleur sur Lorient (2-0). Après quarante-cinq minutes bien ternes, les hommes de Frédéric Antonetti ont pu compter sur Loïc Rémy, auteur d'un doublé en deux minutes (58e et 60e). Les Aiglons mettent ainsi fin à une série de six matches sans victoire.

NICE - LORIENT: 2-0
Buts pour Nice: Rémy (58e et 60e)

Relancer la machine. Tel est l'objectif des Niçois avant le coup d'envoi. Huitièmes avec trois petits points d'avance sur Lorient, les Azuréens n'ont plus gagné depuis le 17 février à Nancy (1-2). Soit six matches consécutifs sans victoire. Scénario différent pour les Merlus. Relégables à l'issue de la 9e journée avec un seul succès, les hommes de Christian Gourcuff en ont depuis aligné huit. Ils restent même sur deux victoires de rang face à Saint-Etienne (3-1) et Grenoble (3-1).

Malgré une entame de match où les locaux se montrent les plus entreprenants, la première période va rapidement tourner au jeu de massacre. Tirs dans les tribunes, contrôles manqués, aucune des deux formations ne parvient à cadrer la moindre frappe. Les 9000 courageux qui ont fait le déplacement au stade du Ray doivent attendre la 43e minute pour sortir de leur torpeur. Saïfi, seul face à Ospina, frappe à bout portant. Le gardien niçois exécute une belle parade. Fin du premier acte. Les deux formations regagnent les vestiaires sur un score nul et vierge.

Une rencontre aux deux visages

Changement de physionomie en début de seconde période. A peine entré, Ben Saada donne le ton avec une frappe du gauche qui ne passe pas très loin des cages adverses. Dans la foulée, Rémy, bien lancé côté gauche, accélère, élimine Jallet et croise son tir. Le portier lorientais est battu (1-0, 58e). Pas même le temps de souffler que l'ancien Lyonnais (22 ans) en remet une couche. Bien servi par Ben Saada, il élimine les défenseurs adverses et trompe une nouvelle fois Audard (2-0, 60e).

Les Merlus viennent de prendre un sacré coup derrière la tête. Même s'ils essaient, à l'image de Vahirua, dont un corner contraint Ospina à dégager des poings, ils ne parviennent pas à réduire l'écart. Pire, ils sont même tout près d'encaisser un troisième but de leur bourreau du soir. Bien lancé dans la profondeur, Genton empêche Rémy de passer alors qu'il fonce vers les cages bretonnes. Le score en restera là. Si les deux formations conservent leurs positions au classement, les Azuréens ont glané bien plus que trois points en mettant fin à leur crise de confiance.

LA DECLA : Frédéric Antonetti (entraîneur de Nice)

"Toutes les composantes du club avaient besoin de cette victoire. Je suis bien sûr très satisfait de ce résultat même si on a surtout vu une équipe niçoise en manque de confiance. Difficile d'y échapper avec nos derniers résultats. Cela s'est vu dans le manque d'audace, les coups mal joués en première période. Même s'il a été difficile à se dessiner, ce succès fait vraiment du bien. Il nous permettra d'aborder dans les meilleures dispositions les sept derniers rendez-vous. Des matches face à des équipes jouant le titre, l'Europe ou le maintien. Le maintien est acquis. Je vais continuer de donner du temps de jeu aux jeunes le méritant. Vous voyez, je travaille comme si j'allais rester dix ans à Nice".

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
0
0