AFP

Azpilicueta : "Au début, j'étais ailier !"

Azpilicueta : "Au début, j'étais ailier !"
Par Eurosport

Le 29/06/2010 à 15:39Mis à jour Le 29/06/2010 à 16:12

On en sait un peu plus sur Cesar Azpilicueta après sa première conférence de presse depuis son arrivée à Marseille. Ailier de formation, le latéral droit espagnol devrait apporter à la fois défensivement et offensivement à l'OM. Il était convoité par les plus grands clubs.

CESAR AZPILICUETA, plusieurs grands clubs européens vous suivaient. Pourquoi avoir choisi de signer à l’OM ?

C.A : J’ai choisi Marseille car les dirigeants avaient vraiment envie que je vienne. Et puis l’OM est un très grand club. Il est en plein réussite mais aussi en plein essor. Tout le monde le reconnaît. Je veux apporter ma pierre à l’édifice.

Craignez-vous de ne pas pouvoir vous adapter rapidement à votre nouveau club ?

C.A : J’ai passé trois ans à Osasuna. Et j’ai toujours été titulaire pendant ces trois saisons. J’ai envie de progresser ici. Les dirigeants ont fait un gros travail pour me mettre en confiance. Et je vais essayer de le rendre cette confiance en réalisant de bonnes performances sur le terrain.

Quel est votre objectif en venant à Marseille ?

C.A : J’ai pu grandir et progresser à Osasuna. Je tiens à remercier tous les gens du club. Ils ont beaucoup fait pour moi. Maintenant, j’arrive dans un grand club. Je vais essayer d’apporter tout ce que je peux. Mais je sais que je vais grandir ici. C’est une étape importante pour moi.

La pression sera supérieure à l’OM. Ça vous fait peur ?

C.A : Non, c’est normal d’avoir une telle pression dans le club qui est champion de France ! Je ne connais pas une seule grande équipe dans tous les championnats européens où il n’y a pas de pression.

Marseille, l’OM, ça représente quoi pour vous ?

C.A : C’est la première fois que je viens à Marseille. Je ne connaissais pas du tout cette ville. Mais je connais le club de par son histoire en Ligue des champions. Je n’ai aucun doute quant à mon acclimatation dans ce groupe.

Quels joueurs connaissez-vous dans l’équipe ?

C.A : Lucho, Morientes, Brandao et Heinze. Les individualités, ça reste une chose, mais c’est le groupe qui doit compter. C’est tous ensemble que l’on fera l’équipe.

Pouvez-vous nous détailler votre style de jeu ?

C.A : Au début de ma carrière, j’ai joué ailier droit. Et ensuite, j’ai reculé pour les besoins de l’équipe. Et c’est au poste de latéral droit que je joue et que j’évoluerai à Marseille.

Pensez-vous intégrer rapidement la sélection espagnole ?

C.A : J’ai été international dans toutes les catégories de jeune. Je suis actuellement capitaine de la sélection espoirs et j’étais dans la liste des 30 joueurs retenus par Del Bosque pour la Coupe du monde en Afrique du Sud. Je sais que dans l’équipe-type, le titulaire c’est Sergio Ramos. Mais je dois d’abord montrer que je mérite la sélection avec de bonnes performances en club.

Azpilicueta, c’est un peu compliqué à prononcer…

C.A : (Il répond en français). Vous pouvez m’appeler Azpi ou César si vous préférez (rires).

0
0