LILLE - BORDEAUX : 2-0 Buts : Cabaye (70e) et Balmont (87e, sp) pour le LOSC

Saint-Etienne, Auxerre et maintenant, Lille... Pour la troisième fois consécutive, les Girondins de Bordeaux ont baissé pavillon loin de leurs bases. Un nouveau revers inquiétant pour les champions de France en titre, qui peinent à enchainer prestations de haut vol en Coupe d'Europe et joutes nationales. Heureusement, l'OL et l'OM ont eu la bonne idée de se neutraliser (5-5). Et Bordeaux reste en tête.

Ligue 1
Chalmé en terrain connu
07/11/2009 À 17:45

A la suite de la réception du Maccabi Haïfa en Ligue des Champions, Laurent Blanc avait décidé de largement faire tourner son effectif. Une tactique sage pour l'intégrité physique de ses joueurs mais qui s'était soldée par une sévère défaite à Saint-Etienne (3-1). Soucieux de ne pas revivre pareille mésaventure, l'homme fort des Girondins avait prôné la stabilité pour le déplacement à Lille, faisant confiance quasiment au même groupe que celui avait réussi au cours de la semaine à décrocher sa qualification pour les huitièmes de finale de la C1 sur la pelouse du Bayern Munich. Si ce n'est Jussiê, préféré à Plasil, les Bordelais ont donc attaqué la 13e journée avec leur équipe-type. Un choix qui a semblé judicieux au cours de la première période.

Bordeaux craque physiquement

Un temps gêné par le pressing exercé par la triplette Mavuba-Balmont-Cabaye en milieu de terrain, les Aquitains ont rapidement réussi à se défaire de l'emprise adverse pour mettre le pied sur le ballon. Supérieurs sur le plan technique, les champions de France en titre se sont efforcés tout au long des 45 premières minutes de faire tourner, de se montrer appliqués et patients mais il leur a manqué le coup de rein nécessaire pour prendre à défaut une arrière-garde lilloise parfaitement en place. Malgré le monopole du ballon, une belle occasion en faveur de Chamakh, les Bordelais n'ont finalement réussi qu'en de très rares occasions à s'approcher de la cage de Landreau. C'est même le LOSC, en fin de première période, qui trouvait les moyens de mettre le nez à la fenêtre en faisant preuve d'une plus grande mobilité et vivacité dans la transmission de balle.

Contrairement à son homologue girondin, Rudi Garcia avait, lui, pris le risque de tout changer après la défaite enregistrée en Europa Ligue jeudi face au Genoa (3-2). Seuls deux joueurs à avoir disputé l'intégralité du match face à la formation italienne étaient ainsi présents sur la pelouse. Souvent dépassés par la maitrise technique des Aquitains lors du premier acte, les pensionnaires du Stadium-Nord de Villeneuve d'Ascq ont après la pause pris la direction des opérations pour ne plus jamais la lâcher. Alors que le onze bordelais donnait des signes de fatigue et le sentiment de payer les efforts consentis en Coupe d'Europe, le LOSC trouvait, lui, les moyens d'appuyer sur l'accélérateur. Plus vifs avec Gervinho insaisissable sur le front de l'attaque, plus tranchants dans les duels avec Cabaye et Balmont au four et au moulin, les Lillois se sont installés dans la moitié de terrain adverse et profité de l'apathie coupable de l'arrière-garde girondine pour trouver à deux reprises le chemin des filets. Planus totalement dépassé par Gervinho, Ciani, pris de vitesse par Touré,... Les deux tours de contrôle de la meilleure défense du championnat vacillaient... Cabaye (70e) et Balmont (87e, sp) en ont profité pour offrir un succès qui pourrait enfin lancer la saison d'une formation qu'on prédisait capable de venir titiller Bordeaux, l'OM et l'OL en tête de la Ligue 1.

LA DECLA : Benoît Trémoulinas (Bordeaux)

"Je ne sais pas ce qui nous est arrivé. Ce soir le problème c'était Bordeaux. On n'a pas mis en place notre jeu habituel. On a joué quelques contres. On a trop cherché à rentrer au milieu et à chaque fois on a pris des contres. Cette troisième défaite ne nous inquiète pas. Il faut regarder le classement. On est prêt physiquement pour jouer trois matches par semaine. On n'a joué que mardi et on a eu du temps pour se reposer."

Ligue 1
Lille garde son invincibilité mais cède la place de leader au PSG
HIER À 17:41
Ligue Europa
Avec la manière, le LOSC sauve l'honneur français en Europe
22/10/2020 À 20:51