BORDEAUX - LENS : 4-1
Buts : Wendel (13e), Gourcuff (54e, 90e+4) et Chamakh (90e+2) pour Bordeaux - Jemaa (40e) pour Lens

Rien n'a changé du côté de la Gironde. En se montrant très discret sur le marché des transferts contrairement à ses principaux rivaux, Laurent Blanc avait prôné la stabilité, afin de permettre à son équipe de trouver très rapidement son rendement maximal. Une tactique qui semble avoir porté ses fruits puisqu'à l'issue de la première journée, d'une large victoire acquise face aux promus lensois, les Bordelais retrouvent leur fauteuil de leader, en devenant la première équipe de l'histoire à enchaîner douze succès consécutifs en championnat de France.

Ligue 1
Le dilemme Chamakh
09/08/2009 À 15:45

4-1... En signant la victoire la plus large de cette première journée de Ligue 1, la machine bordelaise donne l'impression d'être repartie sur le même rythme surréaliste que la saison dernière. Le score n'est cependant pas vraiment révélateur du déroulement du match. Avec Plasil et Carrasso comme seules nouvelles recrues alignées dans le onze de départ, les Girondins ont certes sans surprise immédiatement trouvé le bon tempo mettant dès le coup d'envoi, les Sang et Or sous pression, mais les champions de France en titre n'ont pas été en mesure de tenir la distance, faisant étalage à plusieurs reprises de signes de fébrilité inhabituels en défense.

Un score trompeur

Du bon et du moins bon, ainsi pourrait être résumée la première sortie des hommes de Laurent Blanc. Avec Plasil, très à l'aise pour sa première apparition sur le maillot girondin, Wendel et le génial Gourcuff dans l'entrejeu, la formation aquitaine a régulièrement donné le tournis aux Sang et Or, faisant une véritable démonstration sur le plan technique. Jeu à une touche de balle, transmission ultra-rapide, quadrillage quasi-parfait... Les Lensois ont souvent été condamnés à courir après le ballon et ont finalement fait les frais de leurs efforts pour garder la tête hors l'eau en encaissant quatre buts, dont deux dans les arrêts de jeu.

Outre cette formidable capacité à accélérer le jeu, les troupes du club au scapulaire ont également donné le sentiment de faire les frais du départ de Diawara en direction de l'OM. Avec Planus et Henrique en charnière centrale, les Girondins ont connu des hauts de bas sur le plan défensif, notamment sur coup de pieds arrêtés. Souvent pris à défaut dans leur marquage et peu aidé par un Carrasso peu incisif dans ses sorties aériennes, les Bordelais ont souvent été au bord de la rupture et peiné à contrôler les bouillants attaquants lensois, menés par Jemaa. Les hommes de Jean-Guy Wallemme peuvent même s'estimer lésés. L'égalisation signée Boukari refusée en raison d'une position de hors-jeu était parfaitement valable (58e).

Une place de leader, quatre buts... Les champions de France en titre ne peuvent que se satisfaire de cette première journée. On peut cependant être sûr que Laurent Blanc saura relativiser et mettre l'accent sur les quelques lacunes aperçues, rédhibitoires pour espérer signer le doublé.

LA DECLA : Laurent Blanc (entraîneur de Bordeaux)

Les garçons ont montré un état d'esprit dont ils ont fait preuve la saison dernière. Toute l'équipe n'est pas encore bien huilée dans tous les secteurs. La vidéo, cette semaine, nous permettra de travailler les phases de coups de pied arrêtés. Avec la participation de tous, on va remédier à cela. On recommence une saison, c'est une feuille blanche.

Ligue 1
Diabaté titulaire
19/12/2010 À 15:27
Ligue 1
L'étoile du Nord
25/11/2010 À 14:18