Reuters

L'OM assure

L'OM assure
Par Eurosport

Le 12/09/2009 à 13:00Mis à jour

Solides à défaut d'être brillants, les Marseillais renouent avec le succès en allant s'imposer sur la pelouse du Mans (1-2). Très attendu pour son premier match sous le maillot phocéen, Lucho s'est démené comme l'ensemble de ses partenaires pour contenir des Manceaux valeureux mais moins puissants.

LE MANS - MARSEILLE : 1-2
Buts : Maïga (61e) pour Le Mans - Niang (14e) et Brandao (69e) pour Marseille

Didier Deschamps est resté tendu jusqu'au coup de sifflet final. Il a finalement été soulagé de voir l'OM prendre trois points en s'imposant au Mans au terme d'un match disputé (1-2). En quatre déplacements dans la Sarthe, les Marseillais n'avaient encore jamais connu la victoire. C'est désormais chose faite malgré quelques frayeurs en seconde période et un premier but encaissé dans le jeu cette saison. Après deux matches nuls, l'OM repart de l'avant et fait le plein de confiance avant la réception du Milan AC en Ligue des Champions. Les Manceaux, eux, peinent toujours à lancer leur saison.

Les visiteurs ont dû s'accrocher mais étaient bien partis après l'ouverture du score rapide signée Niang après une longue ouverture de Diawara et une remise intelligente de Brandao (0-1, 14e). Ce but du Sénégalais, son troisième de la saison, venait récompenser l'entame sérieuse de Provençaux bien en place. En raison de l'absence de Koné et du retour de Lucho, Deschamps avait opté pour un milieu en losange avec la recrue argentine à la baguette. Remis de sa fracture à l'épaule gauche, le meneur de jeu était très attendu et a fait preuve d'une bonne activité défensive mais il a connu davantage de difficultés pour trouver ses partenaires de l'attaque. Sur une frappe enroulée déviée de la main par Louvion, l'ancien joueur de Porto aurait pourtant dû bénéficier d'un penalty mais l'arbitre en a jugé autrement (23e).

Maïga plus haut que Diawara

Plus puissants, mieux inspirés, les Marseillais ont dominé une grande partie de cette première période sans pouvoir doubler la mise malgré les tentatives de Mbia (18e), Niang (31e), Brandao (39e) et Lucho (45e+2). Ils ont même souffert quand les Manceaux se sont montrés plus présents dans la surface de Mandanda qui a dû détourner l'excellent coup franc enroulé de Corchia (45e) quelques instants après une tête décroisée de peu à côté signée Le Tallec. Ces occasions en fin de première période ont redonné espoir aux hommes de Paulo Duarte et calmé les ardeurs de Marseillais hésitants à pousser pour conforter leur avantage.

La rencontre devenait équilibrée avec des Marseillais puissants mais timides et des Manceaux rapides et décidés. Après un coup franc indirect de Le Tallec qui venait s'écraser sur le poteau (57e), la défense marseillaise, trop passive, finissait par craquer sur un magnifique retourné de Maïga (1-1, 61e). Le Malien obligeait même Mandanda à sortir dans ses pieds quelques secondes plus tard. Bousculés en défense, les visiteurs pouvaient s'en remettre à leurs armes offensives imparables. Sur un long coup franc de Cheyrou, Brandao plaçait ainsi sa tête pour tromper Ovono de près (1-2, 70e). La supériorité athlétique des Phocéens leur permettait également de résister aux offensives adverses en fin de match pour décrocher une victoire précieuse à défaut d'être probante.

LA DECLA : Didier Deschamps (entraîneur de l'OM)

"Le résultat et la victoire, c'est la chose la plus importante. On était venu pour ça donc c'est une grosse satisfaction. Mais je pense qu'on s'est compliqué la vie, on a eu une grande maîtrise sur la première demi-heure, des opportunités pour prendre deux buts d'avance et après on s'est un peu trop compliqué la vie, à faire des dribbles dont on n'a pas besoin. A Faire une touche de balle de plus. Le Mans est revenu mais l'équipe a bien réagi et tout de suite, de reprendre l'avantage c'est une très bonne chose. Mais on doit être capable de mieux gérer certains évènements."

0
0