Les Girondins en sont loin

L'Europe s'éloigne pour Bordeaux
Par Eurosport

Le 05/05/2010 à 21:51Mis à jour

Les Bordelais ne décrochent qu'un match nul à Nice (1-1) et réalisent la mauvaise opération de la 36e journée dans la course aux places européennes. Lille, Lyon et Montpellier ont gagné et les Girondins se retrouvent en sixième positon du classement de Ligue 1. La plus mauvaise place.

NICE - BORDEAUX : 1-1
Buts : Faé (28e) pour Nice - Wendel (34e) pour Bordeaux

En ce qui concerne la Ligue des Champions, c'est clairement fini. Lors des deux dernières journées de la saison, Bordeaux devra se battre pour arracher une place en Ligue Europa. En déplacement à Nice, les joueurs de Laurent Blanc visaient une seconde victoire consécutive mais n'ont n'obtenu que le point du match nul (1-1). Dans le même temps, Lyon a dominé Auxerre (2-1), Lille s'est imposé à Toulouse (0-2) et Montpellier à Sochaux (0-1). Bordeaux se retrouve donc sixième à six longueurs du podium et deux d'une place européenne. Les Girondins peuvent encore sauver leur saison mais, comme à Nice, la concurrence ne fera aucun cadeau.

Requinqués par leur court mais précieux succès face à Toulouse (1-0), les Girondins, cherchent tout de suite à mettre leur jeu en place. Leurs adversaires niçois, eux, n'ont plus grand chose à espérer au niveau du classement mais se souviennent de leur déroute du match aller (4-0 en août) et n'entendent pas subir la même correction devant leurs supporters. Egalement secoués par les trois buts et le nul récemment concédés à Boulogne-sur-Mer (3-3), ils décident de se battre avec acharnement au milieu de terrain. Hormis un long coup franc de Wendel, dévié de justesse sur sa transversale par Ospina (5e), le début de match se résume à des duels musclés au milieu de terrain. Les visiteurs tiennent le ballon mais se heurtent à des Aiglons solidaires et combatifs.

Wendel redresse la barre

Alors qu'ils commencent à se trouver efficacement, les Bordelais retombent dans leurs travers défensifs l'espace d'un court instant. Complètement oublié sur la gauche par Sané, encore préféré à Chalmé, et parfaitement servi par Mounier, Faé en profite pour fusiller Ramé (1-0, 28e). Echouafni, titulaire et capitaine pour l'un des derniers matches de sa carrière, peut exulter. Ses partenaires font mieux que résister aux champions en titre. Les joueurs de Laurent Blanc ont pris un coup sur la tête mais s'en remettent à leur arme favorite : les coups de pied arrêtés. Wendel frappe un coup franc plein axe à trente mètres et Ospina ne peut franchement rien sur ce tir de l'extérieur du gauche qui adopte une trajectoire illisible (1-1, 34e).

Après la pause et une jolie reprise de Rémy dans un angle un peu trop fermé (48e), les Girondins entament le siège du camp adverse. Les Aiglons reculent mais protègent leur nid avec une grande détermination à l'image de Diakité qui se jette pour dévier le tir de Chamakh (53e). Dans la foulée, Ospina prend le relais sur une tête de Ciani et Nice laisse passer l'orage. Car Bordeaux se révèle impuissant par la suite. Jussiê, malgré son incessante activité, ne parvient pas à trouver la faille. Les Niçois négocient bien leurs rares ballons de contres et la meilleure occasion de la fin de match est pour Mouloungui, entré à l'heure de jeu à la place d'Echouafni, qui frappe face au but déserté par Ramé mais est contré par la défense adverse (81e). Les entrées de Gouffran, Cavenaghi et Bellion ne changent rien. Une nouvelle fois sans plusieurs de ses cadres, Bordeaux s'est montré trop ordinaire.

Pariez sur le Football avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313