Pour la première fois de la saison, la Ligue 1 s'offre un choc. Un vrai. Samedi soir à Chaban-Delmas, le premier du championnat accueille son dauphin. Si le leader hexagonal est celui qu'on était en droit d'attendre lorsque le coup d'envoi de la saison a été donné (Bordeaux), son plus proche poursuivant n'est pas un membre du fameux "Big 3". Profitant des déboires successifs de Marseille puis de Lyon, et auteur d'un parcours plus qu'honorable jusqu'ici, c'est Monaco qui pointe aux avant-postes du championnat. Samedi soir, en cas de victoire, le club du Rocher pourrait même prendre la tête de la Ligue 1.
Après quelques saisons ratées, Monaco retrouve enfin des couleurs. Les Azuréens ont découvert la méthode Lacombe et celle-ci semble porter ses fruits. Après avoir fait le ménage dans la "tour de Babel" monégasque, l'entraîneur à la moustache - et la nouvelle direction du club - a remis de l'ordre, construit une équipe identifiable et viable, avec une logique footballistique établie, ce qui n'était pas vraiment le cas sous Ricardo. Si le Brésilien a une part de responsabilité dans la réussite actuelle, puisqu'il a tenté de développer une politique de jeunes qui commence à payer aujourd'hui, celui-ci a tâtonné durant deux ans et jamais véritable pris la mesure de l'ASM. Ce que Lacombe a vite réussi à faire, malgré des débuts en dents de scie.
L'ASM en surchauffe ?
Ligue 1
Monaco, la grippe A et les autres
25/10/2009 À 22:33
Aujourd'hui, les Rouge et Blanc ont pris leur vitesse de croisière. Celle-ci est bien plus rapide que prévu. D'ailleurs, l'ASM n'est-elle pas en surchauffe ? Peut-être pas. Mais les Monégasques ne manquent pas de réussite, à l'image d'un Nenê qui, s'il ne manque pas de talent, est dans la forme de sa carrière. Déjà auteur de neuf buts, le Brésilien est sur une autre planète. Et sa réussite est contagieuse. De là à dire que Monaco n'est qu'une équipe en réussite, il n'y a qu'un pas que l'on ne franchira pas. Jaroslav Plasil, ancien de la maison monégasque et désormais joueur de Bordeaux, non plus. "Je n’ai pas vu tous les matches, mais une chose est sûre, ils ne sont pas là par hasard. Deuxième de Ligue 1, ça veut dire quelque chose, lance le Tchèque sur le site de l'ASM. Ils ont avec eux le meilleur buteur du championnat, Nenê, mais il y a beaucoup d’autres joueurs de qualité."
Jean Petit, devenu conseiller technique pour le recrutement de l'ASM, est sur la même longueur d'ondes que Jaroslav Plasil. Nenê est fort. Mais ne fait pas tout. Et Monaco profite également d'un recrutement globalement réussi : "Nous avons voulu renforcer le secteur défensif et nous avons recruté Puygrenier et Traoré. A partir de là, nous avons essayé de renforcer le milieu avec Coutadeur, Nenê, Alonso qui était plus ou moins blessé l'an dernier. (...) Nous nous retrouvons deuxièmes, c'est une heureuse surprise", reconnait Petit. Maintenant, reste à savoir si elle est amenée à durer.
Un début de réponse sera sans doute donné lors de Bordeaux-Monaco. Les Monégasques sont plus à l'aise que quiconque, mis à part Marseille, hors de leurs bases (9 points pris) mais ne réussissent très rarement ces derniers temps à Chaban-Delmas, où, accessoirement, Bordeaux n'a plus perdu depuis deux ans. Une victoire ou un résultat positif signifierait quelque chose, même si Guy Lacombe est loin de se friser la moustache. L'ancien Rennais ne veut pas encore rêver : "Si on est dans cette posture à dix journées de la fin, alors peut-être que je vous parlerai de quelque chose." Le rendez-vous est pris.
Ligue 1
Nenê chéri par Monaco
22/10/2009 À 21:43
Ligue 1
Monaco est un dauphin de qualité, Nice n'a pas fini de couler
14/05/2022 À 20:54